APL, prix du gaz, RSA... Ce qui change (malgré le coronavirus) au 1er avril

© FREDERIK GILTAY / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS & JOHANNA LEGUERRE / AFP
© FREDERIK GILTAY / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS & JOHANNA LEGUERRE / AFP

Certaines mesures qui devaient entrer en vigueur ont finalement été reportées.

Par Quentin Vasseur

Les allocations revalorisés


L'allocation aux adultes handicapés (AAH), la prime d'activité et les allocations familiales vont être revalorisées de 0,3%.

 

Le RSA augmenté


Le RSA (revenu de solidarité active) va également être revalorisé pour atteindre 564,78 euros maximum, contre 559,74 euros.

 

Le prix du gaz baisse

Les tarifs réglementés de vente du gaz appliqués par Engie va baisser de 4,4% à compter du 1er avril, pour les millions de foyers français concernés.

 

Ce qui est reporté


Des mesures censées entrer en vigueur au 1er avril vont toutefois être reportées, en raison de la crise liée au coronavirus.

C'est le cas de la réforme de l'assurance chômage, censée modifier le calcul de l'allocation. Cette réforme sera reportée au 1er septembre.

C'est aussi le cas d'une réforme sur le calcul des APL (Aide prioritaire au logement), qui devait désormais être calculée à partir des revenus actuels du bénéficiaire et non plus ceux remontant à deux ans. Cette dernière est égalment repoussée.

Une expérimentation aux urgences devait également entrer en vigueur, permettant de réorienter des patients des services d'urgence d'une trentaine d'hôpitaux vers des médecins de ville. Une mesure évidemment repoussée en raison du contexte.

La trêve hivernale, censée s'achever ce 31 mars, est prolongée en raison du contexte et les expulsions restent interdites jusqu'au 31 mai.
 

Sur le même sujet

Les + Lus