Après la mort d'Antoine, Gonnehem sous le choc

Publié le Mis à jour le
Écrit par @F3nord
Quelques bouquets de fleurs devant la maison de la famille d'Antoine Dupont.
Quelques bouquets de fleurs devant la maison de la famille d'Antoine Dupont. © France 3

Antoine Dupont, 15 ans, a été retrouvé mort dans le Canal d'Aire mercredi. Le village où il habitait et qui s'était mobilisé pour le chercher est sous le choc après avoir découvert que le beau-père, qui faisait mine d'être affecté, a avoué le crime.

Pendant un an, il a menti. "Jouant" au beau-père meurtri, investi dans les recherches pour retrouver Antoine, 15 ans... Pendant un an, il fait croire qu'il n'était pour rien dans la mort de cet adolescent. Mardi, il a avoué. Dans son village, à Gonnehem, près de Beuvry, on a du mal çà croire à ce scénario incroyable et sordide. "Ce type nous a baladés depuis tous ces mois, je n'arrive pas à comprendre comment il a pu simuler aussi longtemps. D'autant qu'il a le profil du type qui ne ferait pas de mal à une mouche", raconte Dany, un ami de la famille.

Marc Demeulemester et sa famille, installés là depuis seulement 2 ans, n'étaient pas très connus mais les voisins et quelques amis sont forcément sous le choc. Certains acceptent de dire quelques mots aux journalistes, souvent anonymement. Un voisin raconte qu'il voyait "Marc" deux fois par semaine, discutait avec lui. Aujourd'hui, les larmes aux yeux, il se dit "choqué, bouleversé". Il "n'arrive pas à y croire." Une voisine qui connaît bien la mère d'Antoine témoigne dans La Voix du Nord : « Elle disait qu’il a toujours été patient avec lui, qu’il ne lui aurait jamais fait quoi que ce soit. Elle n’avait pas de doutes. Réunionnaise, elle a un caractère incroyable. Elle n’envisageait pas le pire. Elle intériorise tout. »

"Révoltés"

Dany, lui, affirme avoir eu souvent des doutes sur le beau-père d'Antoine : "Plusieurs fois, j'ai eu envie de le coincer dans un coin, persuadé qu'il aurait vite craqué si c'était lui. J'ai eu peur de me tromper alors je ne l'ai pas fait. Je me suis confié à ses frères et à ses soeurs qui ne me contredisaient pas."
video 0403
Devant la maison de la famille d'Antoine placée sous scellé, quelques bouquets de fleur ont été déposés. Annabel, une voisine qui a lancé une cagnotte pour soutenir la famille écrit elle aussi son incompréhension et sa colère : "Tous: famille, amis, voisins, les personnes qui se sont inquiétées de sa disparition, celles qui ont apporté leur aide et leur soutien, qui ont suivi avec attention les évenements en espérant revoir un jour Antoine revenir sont consternées, tristes, en colère, revoltées...Nous voici donc aujourd'hui devant la crue réalité, impuissants. Ce n'est pourtant maintenant que le début d'une période qui sera encore plus difficile."

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.