Au CHRU de Lille, des bons d'achats pour convaincre les futures mamans d'arrêter de fumer

Payer les femmes enceintes pour qu’elles cessent de fumer ? Le CHRU de Lille est l'un des hôpitaux français dans lequel une nouvelle méthode va être testée pour convaincre de futures mamans d'arrêter de fumer. Des bons d'achat leur seront offerts !

Le tabagisme pendant la grossesse est responsable de problèmes de santé pouvant apparaître pendant la grossesse, lors de l’accouchement, mais aussi retentir sur la santé de l'enfant pendant des années après la naissance.
Le tabagisme pendant la grossesse est responsable de problèmes de santé pouvant apparaître pendant la grossesse, lors de l’accouchement, mais aussi retentir sur la santé de l'enfant pendant des années après la naissance. © MAXPPP
Seize maternités vont tenter de convaincre de futures mamans d'arrêter de fumer en leur offrant des bons d'achat. Le CHRU de Lille et sa maternité Jeanne-de-Flandre font partie du programme issu d'une étude financée par l’Inca (Institut National du Cancer). Un total de 400 futures mamans en France vont être recrutées. Des volontaires, majeures. 

20 euros à chaque visite

Les résultats ne seront connus que dans deux ans, selon Le Parisien qui explique que les futures mamans seront reçues et suivies en consultation de
tabacologie trois ou cinq fois jusqu'à l'accouchement et devront se soumettre à un entretien téléphonique six mois plus tard. Toutes recevront une rémunération de 20 euros à chaque visite. Des bons d'achat valables dans plusieurs enseignes, sauf évidemment pour acheter tabac ou alcool.

Pour une moitié des 400 futures mamans  choisie de façon aléatoire (l'autre moitié constituant un groupe de contrôle), l'incitation financière pour cette aide au sevrage sera doublée. 20 euros de bons supplémentaires, en récompense de leurs mois sans cigarettes. Selon Le Parisien, une femme enceinte entrant dans l'étude en début de grossesse pourrait ainsi recevoir l'équivalent de  300 euros.

Ça marche ? 

Selon, le professeur Michel Reynaud, du département de Psychiatrie et d'Addictologie de l'hôpital Paul-Brousse de Villejuif cité par Francetv info, offrir des bons d'achats peut ainsi agir positivement en activant un processus de plaisir. "Le sujet saisit une autre récompense possible qui vise à faire contre-poids à ce besoin massif du produit. Cette méthode est certes contre-intuitive. Mais il faut encourager les sujets dépendants plutôt que de les punir ou leur faire honte. Il faut les accompagner dans leurs difficultés plutôt que de les pointer du doigt."

La méthode a déjà été testée en Grande-Bretagne. 23% des femmes ayant reçu une incitation financière étaient parvenues à arrêter la cigarette contre 9% parmi celles qui n'avaient reçu aucune rétribution.

18% des mamans fument pendant leur grossesse

L'addiction à la cigarette est des plus tenaces, particulièrement chez les femmes enceintes. Le tabac pendant la grossesse présente un risque d'accouchement prématuré, nuit au développement d'un bébé menacé de petit poids, d'asthme et même de diabète futur.

Le journal conclut en citant les dernières statistiques disponibles du baromètre santé Inpes (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé), selon lesquelles, les futures mamans sont près de 18 % à toujours fumer au dernier mois de leur grossesse.
Les critères pour participer à l'étude
  • Vous êtes enceinte de moins de 4 mois et demi
  • Vous avez 18 ans ou plus
  • Vous fumez au moins 5 cigarettes manufacturées par jour ou 3 cigarettes roulées par jour
  • Vous êtes motivée pour arrêter de fumer
  • Vous n’utilisez pas de cigarettes électroniques pendant cette grossesse
  • Vous n’utilisez pas d’autres produits de tabac (pipe, cigare, tabac oral) que des cigarettes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société