Baralle : un homme retrouvé nu, ligoté et bâillonné au bord de la route

Un Belge de 23 ans a été retrouvé nu, ligoté et bâillonné sur le bord de la route D939, au niveau de la D19 à Baralle mardi vers 18 heures, rapporte La Voix du Nord. Au bord de l’hypothermie, il a été transporté au centre hospitalier d’Arras. 

L’homme ne sait pas très bien ce qui s’est passé. Il évoque une voiture, qui l’aurait déposé nu, ligoté et bâillonné au bord de la route. Il se souvient de sévices qu’il aurait subis mais ils ne sont pas visibles sur son corps à première vue. Il se rappelle une grange ou un hangar, une ou plusieurs personnes, ne saurait pas les identifier.

Le Belge de 23 ans retrouvé mardi vers 18 heures, nu, ligoté au niveau des pieds et des mains et bâillonné, proche de l’hypothermie, à Baralle est visiblement sous le choc. Il a été transporté au centre hospitalier d’Arras et n’a pas encore été auditionné. Une expertise médicale doit être menée pour analyser les sévices qu’il dit avoir subis.

Le parquet d'Arras ouvre une enquête

Les gendarmes de la compagnie d’Arras n’ont pas constaté de bâillon, il lui a probablement été enlevé par un témoin ou les pompiers.

Le parquet d’Arras, qui a ouvert une enquête, explique qu’aucune piste n’est écartée. Les autorités belges ont été saisies. L'homme est originaire de la région liégeoise. On ignore encore si l’homme a des antécédents pénaux ou des problèmes psychologiques.

C’est un jeune homme du même âge environ,  qui, croyant voir un motard accidenté, sur le bord de la route D939, à hauteur de la D19 à Baralle, a arrêté sa voiture et découvert l’homme sur les lieux, visiblement confus, qui semblait même ignorer qu’il se trouvait en France. Interrogé par La Voix du Nord, le témoin raconte : "L’homme était presque inconscient et en hypothermie. Je lui ai demandé si ça allait, j’ai juste eu comme réponse un gémissement."
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité