Béthune : une boutique vendant du CBD, “cannabis légal”, a ouvert ses portes

La boutique béthunoise vendant du CBD / © SR
La boutique béthunoise vendant du CBD / © SR

C'est une première dans les Hauts-de-France. C'est quoi le CBD ? Est-ce légal ? Pourquoi ce produit semble-t-il en vogue ? 

Par EM/SR

La boutique a ouvert lundi. Un peu par surprise et discrètement. "Bestown shop" est désormais installé boulevard Poincaré à Béthune. Cette boutique qui vend exclusivement des produits issus du cannabis CBD, est l'un des premiers du genre dans les Hauts-de-France. En France, on en compte déjà quelques-unes (Besançon, Mandelieu...) et le marché semble prospère. Jusqu'ici, les boutiques de cigarette électronique étaient les seules à proposer ce produit.
Cannabis en vente légale à Béthune

A Béthune, le CBD est aussi vendu sous forme de cristaux, de parfum, de fleurs, de tisane... "Ça procure un bien-être. Certains de nos clients peuvent être des malades (dos, maladie de Crohn...) qui veulent être soulagés. Mais d'autres veulent simplement essayer, avoir un effet de relaxation, de confort..."explique Alison Riquart, la gérante de cette nouvelle boutique béthunoise.

Béthune : une boutique vendant du CBD, "cannabis légal", a ouvert ses portes

Qu'est-ce-que le CBD ? Pourquoi ça marche ?  Est-ce légal ? Quels effets pour la santé ? On fait le point sur un produit et un marché qui fait beaucoup parler de lui depuis quelques mois en France. 

Le cannabis CBD, c'est quoi ? 


Le cannabidiol, ou CBD, est une molécule dérivée du cannabis. Une sorte de cannabis dépourvu de sa substance psychoactive, le THC (tétrahydrocannabinol). Le CBD a la forme, le goût et l'odeur du cannabis. Il est possible, par hybridation, de cultiver du cannabis, riche en CBD et pauvre en THC. 

Le CBD est généralement commercialisé sous forme de liquide pour cigarette électronique, mais aussi en fleurs séchées ou en résine à fumer. 
C'est quoi le CBD ?


Quels sont ses effets ?


Le cannabis dit CBD n'aurait pas du tout les mêmes effets que le cannabis THC. "C’est le THC qui a les effets psychotropes qu’on a estimé néfastes pour la santé publique. Donc, le CBD, lui, il a plutôt un effet calmant, anti-inflammatoire, donc c’est un effet tout à fait différent. Donc il n’y a pas de raison, à priori, à partir du moment où cette substance n’a pas d’effet stupéfiant, de l’interdire comme un stupéfiant", expliquait en avril Antoine Boucher, porte-parole d'Info-Drogues, sur RTL.be

Fumé ou ingéré, le THC entraîne euphorie, sensation de bien-être, réduction du stress et relaxation, les yeux sont rougis, Chez certains, il peut aussi provoquer paranoïa et crise d’anxiété. Il existe aussi des effets néfastes à long terme.

CBD : la déferlante du cannabis légal

Le CBD, lui, n'a pas d'effets psychoactifs, ni d'effets secondaires majeurs, à condition qu'il ne soit pas fumé. Il est en outre considéré comme anti-stress, anti-douleurs et anti-insomnie. Les avantages du cannabis sans les inconvénients ? Pas si simple...

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) considère par exemple que les effets du CBD sur la santé ne sont pas encore complètement connus. « Rien ne permet à ce jour de valider les effets thérapeutiques vantés par certains », indique également dans 20 minutes le Dr Alain Morel, psychiatre addictologue et directeur général de l’association de prévention et de soin en addictologie OPPELIA.

Barbara Broers, professeur responsable d'une unité de dépendance en Suisse, pourtant ardente défenseuse de l'usage médical du cannabis va dans le même sens : "Je ne vais jamais recommander d'utiliser cette substance. On n'a pas assez de données à long terme sur les interactions, sur le dosage exact qu'il faut utiliser..."

"
Une des problématiques est que, via le vapotage, on a un produit qui est transformé, complète sur france 5 Dr Alice Deschenau, psychiatre-addictologue à l’hôpital Paul Guiraud, à Villejuif. . On sait la quantité qu’il y a dans le liquide du départ. Ce qui est plus compliqué c’est de savoir quelle quantité est inhalée avec la vapeur et quelle quantité en extraient les personnes. On ne vapote pas tous de la même manière. On ne va pas avoir les mêmes taux dans le sang selon les personnes. Il faut donc appeler à la vigilance les personnes qui seraient consommatrices. Il faut plus d’études."

On manque donc pour l'instant de recul pour connaître les effets exacts, à moyen terme du CBD. "Si on dit que c’est un joint et qu’on crie au danger au même titre qu’au cannabis, les consommateurs vont faire la différence et vont se dire « on veut nous faire peur ». Il faut essayer d’être au plus juste des mots qu’on emploie, de ce qu’on explique... Il faut parler ouvertement de qu’on sait, des risques."

Est-ce légal ? 


Le CBD est arrivé il y a quelques mois sur le marché français sous forme de liquide à vapoter avec une cigarette électronique. En provenance de Suisse. La détention et la fabrication de cannabis restent interdites en France mais le ministère de la Santé a tout de même déclaré ce produit légal sous certaines conditions. 
  • Il faut que la teneur en THC ne dépasse pas 0,2%
  • Les vendeurs ne doivent pas faire la promotion d’un « nouveau cannabis ». En janvier dernier, le tribunal correctionnel de Marseille des vendeurs de cigarette électronique CBD à une peine de prison avec sursis, pour avoir présenté leur produit comme un médicament.
En janvier dernier, le tribunal correctionnel de Marseille condamnait les deux inventeurs de Kanavape, la première cigarette électronique permettant de consommer du cannabidiol, à une peine de prison avec sursis, pour avoir présenté leur produit comme un médicament.La vente de CBD ne pose pas de problème de légalité : «Dépourvu d’effet psychotrope, le CBD n’entraîne a priori pas d’addiction. A ce titre, il ne peut être considéré comme une drogue, sa commercialisation est donc tout à fait légale », explique le Dr Morel.

Cannabis CBD : la substance légale en vente à Besançon

Le commerce du CBD, encore nouveau, suscite cependant méfiance et questions : « On est un peu dépassés, il faut faire attention à ce qu’on dit, ça peut nous desservir », explique à France 3 Franche-Comté, la responsable d'une boutique Bestown à Besançon. Il y a eu un article dans l’Est Républicain, on a parlé de nous à BFM... Alors oui, ce qu’on fait, c’est légal, mais le truc, c’est que les gens font encore un peu l’amalgame ».

Quelle est la clientèle visée ?


Certaines personnes touchées par des maladies chroniques peuvent voir dans le CBD, un moyen de soulager la douleur. En Suisse, cette utilisation se répand. Pour les gros consommateurs de cannabis, le CBD est aussi parfois envisagé comme une alternative aux produits contenants du THC mais...

« Le CBD ayant des effets bien moindres que le THC, pour les gros fumeurs, il faudrait de très hautes doses de cannabidiol pour se rapprocher de l’effet relaxant du THC, pense le Dr Morel. Si certains consommateurs de CBD indiquent que ce produit détend et diminue le stress, il n’est pas sûr qu’il puisse répondre aux attentes de ceux qui consomment du cannabis pour réduire leur anxiété ou parvenir à s’endormir et qu’il ne s’agisse pas que d’un simple effet placebo. Sur ce point, il faut attendre des résultats complémentaires ». 

«C’est la même problématique que le vapotage : on remplace un produit par un autre, certes il y a sûrement une réduction du risque, mais de là à en faire la promotion…., explique à France 3 Olivier Brasseur, directeur de l’ANPA, Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie. Remplacer le cannabis THC par le cannabis CBD  ne permet pas de soigner la pratique addictive, qui est comportementale : on a le même geste, le même rituel  ». 

Pour l'instant, ce sont plus les fumeurs occasionnels de cannabis qui trouvent le plus un intérêt au CBD.


Sur le même sujet

Dans la Somme, une petite maison d'édition jeunesse aux valeurs humanistes

Les + Lus