Bientôt des centres de vaccination au Louvre-Lens, au Vélodrome de Roubaix ou au centre Minier de Lewarde ?

Lors de la séance plénière du conseil régional des Hauts-de-France, l’idée d'installer des centres de vaccination dans 75 établissements recevant du public répartis dans toute la région a été discutée. Une idée pour accompagner la campagne de vaccination.

En réalité, rien n’est encore acté. Mais l’idée est sur la table, et une première liste non-exhaustive de 75 établissements recevant du public (ERP) - dont la région est propriétaire - répartis un peu partout dans la région a été affichée lors de la séance plénière du conseil régional de ce jeudi 4 février 2021 par Xavier Bertrand.

"En effet, outre un approvisionnement suffisant en doses de vaccins, une campagne de vaccination réussie repose également sur la capacité de la population à pouvoir accéder facilement aux centres de vaccination".

Extrait de la délibération concernant les mesures exceptionnelles afin de soutenir la campagne de vaccination contre la COVID19

L’objectif : contribuer, à l’échelle régionale, au déploiement de la campagne de vaccination dans les prochaines semaines, "réponse indispensable pour protéger les populations et permettre de sortir de la crise sanitaire", indique la région. Xavier Bertrand ne parle par pour autant de "vaccinodrome" mais d'une possibilité de multiplier les centres partout sur le territoire, alors qu'Emmanuel Macron a annoncé que tous les Français adultes qui le souhaitent pourront se faire vacciner avant la fin de l'été.

Une première liste de 75 ERP a été dévoilée et proposée à l’Agence Régionale de Santé des Hauts-de-France et au Préfet de région. 

Du Vélodrome de Roubaix au Louvre-Lens

Parmi les ERP cités, on retrouve de nombreux lycées, mais pas seulement. Y figure le siège de région et le Nouveau Siècle à Lille, mais également le Vélodrome de Roubaix ou des établissements culturels comme le Louvre-Lens ou le Centre Historique Minier de Lewarde (fermés depuis plusieurs semaines). Des discussions doivent bien évidemment être engagées avec les occupants des différents lieux, mais l’idée semble faire son bout de chemin.

Prenons l’exemple du Louvre-Lens et ses quelques 24 000 mètres carrés. Pourquoi ne pas y installer un centre de vaccination XXL et permettre d’admirer –de loin – les œuvres pendant qu’on reçoit l’injection ? Pour l'heure, la direction du musée nous indique que les échanges sur cette thématique n'ont pas encore commencé.

Aucune date n’est encore fixée mais les fondations de cette idée sont posées. Encore faut-il que les doses de vaccin disponibles permettent d’ouvrir des centres de telle envergure. Mais l’objectif est de prévoir à long terme, pourquoi pas lorsque la vaccination sera ouverte à tous.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société covid-19