• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Cambrai : des premiers résultats pour les agriculteurs suite au blocage de la plateforme Lidl

Lidl a promis de faire des efforts sur la question du lait et s'est engagé à distribuer un lait 100% français dans l'ensemble des magasins d'ici la fin de la semaine. / © f3nord
Lidl a promis de faire des efforts sur la question du lait et s'est engagé à distribuer un lait 100% français dans l'ensemble des magasins d'ici la fin de la semaine. / © f3nord

Les agriculteurs, qui ont repris le blocage de la plateforme logistique de Lidl ce dimanche, ont obtenu de premiers résultats notamment sur l'approvisionnement de lait français.

Par f3nord avec AFP

Une dizaine d'agriculteurs, qui ont repris le blocage de la plateforme logistique de Lidl à Cambrai dimanche après-midi pour dénoncer l'origine étrangère d'une grande partie de la viande et du lait dans les magasins, ont obtenu de premiers résultats ce lundi.

Lidl a promis de faire des efforts et s'est engagé à distribuer un lait 100% français dans l'ensemble des magasins d'ici la fin de la semaine. "Aujourd'hui, on est là pour dire qu'on veut plus de produits français dans les magasins, tout en sachant qu'il y aura aussi des produits étrangers bien sûr" explique Pierre Luc Ringeval, un jeune agriculteur.
##fr3r_https_disabled##
agriculteurs


Des rayons presque vides

Les agriculteurs "filtrent" les arrivées de camions à la plate-forme Lidl. Ils ne les laissent passer qu'en fonction de ce qu'ils voient sur la lettre de voiture comportant le détail des produits livrés.

Dans les magasins de l'entreprise allemande hard-discount, les rayons étaient presque vides ce lundi à cause du barrage. "Les conséquences sont dramatiques, Cambrai livre une grosse soixantaine de magasins dans le Nord et en Picardie et si vous allez les visiter à l'heure qu'il est, ils sont très peu remplis", a déclaré le directeur France de Lidl, Michel Bièro.

Une cinquantaine d'agriculteurs avaient imposé un premier blocus de mercredi soir à samedi soir, à l'aide d'une dizaine de tracteurs. "On va continuer le blocage jusqu'au moment où on aura une réponse à nos questions, s'il faut y être jusqu'à mercredi on y sera", a prévenu Benoit Vaillant, l'un des coordinateurs du mouvement.

A lire aussi

Sur le même sujet

RC Lens-Paris FC : les buts

Les + Lus