Canal Seine Nord : Darmanin reste vague sur l'avenir du projet

Publié le Mis à jour le
Écrit par I.E.

Invité sur le plateau de l'émission "Dimanche politique", Gérald Darmanin, ministre de l'action et des compte publics, a été questionné au sujet du canal Seine Nord. Il n'a pas pu donner d'engagement clair à ce sujet.

Gérald Darmanin avait fait du canal un cheval de bataille. Il en avait même vanté les mérites lors de la visite de François Hollande dans la Somme en avril dernier. Pourtant, le ministre de l'action et des comptes publics, qui regarde désormais de plus près les dépenses de de la France, a travaillé ce dimanche le flou artistique puisqu'il s'est vu dans l'impossibilité de confirmer la date de début des travaux, ou l'engagement financier de l'Etat.





Alors qu'on lui demande s'il faut une réponse rapide du gouvernement, Gérald Darmanin a commencé par rappeler que son gouvernement n'était pas le premier à s'occuper de l'épineux dossier canal Seine-nord et que "l'Etat doit être sérieux dans ses comptes publics". Il a ensuite concédé que "d'ici la fin de l'année, il faudra que le gouvernement puisse, avec les collectivités locales, mettre un terme à ces hésitations".



Pas de date précise pour le début des travaux



Les travaux commenceraient-ils avant la fin de l'année 2017 ? Ce n'est pas exactement ce qu'avance le ministre, car Gérald Darmanin affirme par la suite "ne pas vouloir faire des effets de manche avec un dossier dont tout le monde attend la réalisation". "En tant que ministre du budget, et en tant que représentant de la région au gouvernement, si j'ose dire, le canal Seine Nord est bien défendu. Le président et le Premier ministre ont bien écouté les arguments du président de région [Xavier Bertrand ndlr] que nous remercions", a-t-il ajouté, tout en refusant de s'engager sur une date précise.



Vendredi 15 septembre, une échéance a bien été fixée, mais par le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand. Ce dernier a posé un ultimatum lors d'une réunion à Péronne dans la Somme : "A la mi-octobre, le gouvernement doit nous dire définitivement si c’est oui ou si c’est non. Je n’imagine pas une autre réponse que oui, sinon ce serait une déclaration de guerre à la région des Hauts de France.





Depuis quelques mois déjà (et de très nombreuses années...), le dossier canal Seine Nord a connu plusieurs rebondissements. Qualifié "d'irréversible" par François Hollande le 5 avril, il s'est avéré relativement réversible puisque le gouvernement Philippe l'a mis "en pause" dès le mois de juillet.



Bien décidés à sauver le canal, les élus de la région Hauts-de-France se sont mobilisés pour assurer son financement. Pour le gouvernement, comme pour les collectivités locales, le temps presse : les fonds de l'Union européenne qui couvrent 40% du budget total ne sont alloués que jusque 2020 !







Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité