CARTE. Résultats Présidentielle 2022 : découvrez les communes qui ont placé Jean-Luc Mélenchon en tête dans les Hauts-de-France

Publié le
Écrit par Yacha Hajzler

Dans les Hauts-de-France, le candidat de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon se hisse en troisième position de ce 1er tour des présidentielles 2022. La gauche a réussi à voler quelques bastions emblématiques au RN et surtout à LREM, comme Tourcoing ou Amiens.

Au lendemain du 1er tour de l'élection présidentielle 2022, la défaite est dure pour le camp Mélenchon. Le candidat de gauche, qui portait l'idée d'une VIème République, est arrivé troisième du scrutin, avec 22% des suffrages, moins de deux points derrière Marine Le Pen, classée deuxième. C'est le plus haut score jamais réalisé par Jean-Luc Mélenchon, qui en 2017 avait convaincu près de 18% de votants. Lorsque le résultat a été définitivement connu, le candidat malheureux a appelé à ne donner "aucune voix" de ses rangs à la représentante du Front National, qui sera face à Emmanuel Macron au second tour. 

Le Nord offre son meilleur score régional à Jean-Luc Mélenchon

Dans les Hauts-de-France, à l'image de son son positionnement national, Jean-Luc Mélenchon est arrivé en troisième position, avec 18,98%. C'est dans le département du Nord qu'il a fait son meilleur score, avec 21,95%. Il y a conquis quelques villes emblématiques comme Grande-Synthe, que la problématique migratoire semblait désigner comme terrain pour le RN. A Roubaix, l'une des villes les plus abstentionnistes de la région, Jean-Luc Mélenchon est arrivé très largement en tête : 52,5% des suffrages, derrière Emmanuel Macron qui engrange à peine 20%. Lille, Losc, Villeneuve d'Ascq et Maubeuge avaient aussi choisi le candidat Insoumis. A noter, Jean-Luc Mélenchon passe également devant à Tourcoing, ville et bastion d'origine du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. 

Le député LFI de la 2ème circonscription du Nord, Ugo Bernalicis, a réagi sur son compte Twitter aux résultats du scrutin : "Je veux adresser des remerciement à toutes celles et ceux qui ont voté pour nous. Ces votes nous obligent. La lutte sera longue et difficile. Mais nous devons rassembler autour de l'Union Populaire, car l'adversaire est prêt". Dans le Pas-de-Calais, où Marine Le Pen arrive en tête sur pratiquement tout le territoire, une seule commune a préféré la France Insoumise, celle de Ruisseauville.

En Picardie, quelques victoires symboliques mais peu de présence

Le département où le candidat de gauche a le moins convaincu, c'est dans l'Aisne, où il récolte seulement 15,48% des suffrages exprimés. Il n'est arrivé en tête que dans deux communes : Château-Thierry et Brumetz, où il devance chaque fois la candidate du Rassemblement National. Dans l'Oise, la carte des résultats est peu teintée de la couleur rouge attribuée à LFI, mais Jean-Luc Mélenchon fait tout de même la course en tête à Beauvais, ou Méru. 

Dans la Somme, le député LFI François Ruffin, très investi sur le territoire, n'a pas pu s'empêcher de le savourer : "A Amiens, ville natale de Macron, c'est Mélenchon qui arrive en tête avec 31% des voix". Un choix finalement pas si surprenant : Amiens avait élu Ruffin aux dernières législatives et, lors des municipales de 2020, la gauche avait réalisé un score très honorable, à 35%. Quatre autres communes de la Somme ont distingué la France Insoumise : Wargnies, Biarre, Longueau et Sainte-Segrée.