CARTE. Présidentielle 2022 : Marine Le Pen plébiscitée par les électeurs des Hauts-de-France, première région du vote RN

Publié le Mis à jour le
Écrit par Baptiste Mezerette, Eline Erzilbengoa et Camille Di Crescenzo

La candidate du Rassemblement national est arrivée en tête dans les cinq départements de la Région. Suivie d'Emmanuel Macron (LREM), qui fait mieux qu'en 2017, et de Jean-Luc Mélenchon (LFI), légèrement en baisse. L'abstention, plus forte qu'il y a 5 ans, est juste au-dessus de la moyenne nationale.

Le podium est le même qu'il y a 5 ans, mais les écarts changent. Marine Le Pen gagne des voix dans les Hauts-de-France (33,36%), Emmanuel Macron consolide ses résultats (25,39%), et Jean-Luc Mélenchon est en léger recul (18,98%).  Avec 26,98% d'abstention, les électeurs de la Région se sont un peu moins mobilisés que dans le reste de la France. Voici ce qu'il faut retenir du 1er tour de l'élection présidentielle 2022, département par département.

Dans l'Aisne, Marine Le Pen en tête dans les grandes villes sauf à Château-Thierry

Dans le département de l'Aisne, selon les résultats définitifs, Marine Le Pen arrive largement en tête avec 39,27% des voix devant Emmanuel Macron qui totalise 22,08% des suffrages. Jean-Luc Mélenchon arrive en troisième position avec 15,48% devant Eric Zemmour (Reconquête) avec 6,87%.

Peu de surprise pour ce département ancré extrême droite depuis plusieurs années. Déjà en 2017, la candidate du Front national à l'époque avait totalisé 35,67% des suffrages au premier tour de la Présidentielle devant Emmanuel Macron avec 17,94%. Au second tour, elle avait même conservé son avance et l'emportait devant le président élu avec 52,91% des suffrages.

Comme en 2017, cette année Marine Le Pen arrive une nouvelle fois en tête dans plusieurs grandes villes du département : Chauny (36,78%), Laon (32,59%), St-Quentin (31,66%), Soissons (29,75%), et dépasse les 40% à Hirson (43,14%) et Tergnier (42,52%).

En revanche, à Château-Thierry, c'est Jean-Luc Mélenchon qui arrive en tête avec 27,08% des voix devant Marine Le Pen (24,90%). Une belle remontée pour le candidat de la France Insoumise qui s'était placé en 3e position (22,02%) au premier tour en 2017 derrière Marine Le Pen (24,03%) et Emmanuel Macron (22,25%).

C'est la seule ville de l'Aisne, avec la commune de Brumetz, à avoir placé le candidat LFI en première position de ce premier tour.

Dans le Nord, Macron résiste à Le Pen, Mélenchon en tête à Lille

Marine Le Pen, en tête dans le Nord (29,3%), fait légèrement mieux qu'en 2017, avec un point de plus. Derrière elle, Emmanuel Macron accroît nettement son score (26,4%) avec 7 points de plus qu'il y a 5 ans et passe devant Jean-Luc Mélenchon qui termine troisième (21,9%). Loin derrière ce trio, Eric Zemmour obtient 5,74% des voix.

Dans plusieurs villes du Nord, la candidate du Rassemblement national dépasse même les 40% :  Bruay-sur-l’Escaut (46,63%), Escaudain (46,39%), Caudry (43,44%), Merville (42,57%) et Denain (41,67%). A Dunkerque, elle atteint plus de 30% des suffrages.

Dans la Métropole lilloise, qui a voté majoritairement à gauche comme en 2017, Jean-Luc Mélenchon fait la course en tête à Lille (40,53%), Tourcoing (36,2%) ou encore Roubaix, où il obtient de 52,5%. Même chose à Grande-Synthe, où la figure insoumise capte 42,48% des voix.

La banlieue cossue de la Mel, habituellement promise à la droite, a de son côté plébiscité Emmanuel Macron. Le candidat LREM est arrivé en première position dans les quatre communes suivantes : Bondues (50,78%), Mouvaux (44,38%), Wasquehal (37,25%), Croix (32,51).

À Saint-Amand-les-Eaux, Marine Le Pen devance Fabien Roussel (PCF) dans son fief, où ce dernier siège en qualité de conseiller municipal.

Le Parti Socialiste n'aura lui pas existé dans cette élection. À Douai, mairie socialiste, les électeurs n'ont voté qu'à  1,55% pour Anne Hidalgo. Autre exemple de cette débâcle à Denain, ville PS, où la maire de Paris n'a reçu que 1,23% des suffrages.

Enfin, dernier fait marquant de cette élection, l'abstention est en forte hausse par rapport à 2017. Dans le Nord, elle s'élève à 28,34% d'abstention, contre  23,11% il y a 5 ans.

Dans l'Oise, Marine Le Pen largement plébiscitée, Mélenchon en tête à Beauvais et Creil

Dans le département de l'Oise, Marine Le Pen arrive également en tête avec 32,30% des voix devant Emmanuel Macron qui totalise 24,30% des suffrages. Jean-Luc Mélenchon arrive en troisième position avec 19,28% devant Eric Zemmour avec 7,37%.

La candidate RN renouvelle ainsi son score de 2017. Lors du premier tour de l'élection présidentielle, Marine Le Pen était arrivée en tête dans le département avec 30,88% des voix suivie par Emmanuel Macron avec 19,80%. Au second tour en revanche, le candidat LREM s'était imposé avec 53,28% des suffrages devant la candidate du Front National avec 46,72%.

Cette année, la candidate du Rassemblement national n'a pas réussi à s'imposer dans certaines grandes villes du département, comme à Beauvais où les électeurs ont plébiscité Jean-Luc Mélenchon (27,28%), devant Emmanuel Macron (26,33%). Marine Le Pen se place en 3e position (25,22%) alors qu'au premier tour en 2017 elle avait totalisé 24,91 % devant le président élu.

La maire de Beauvais, Caroline Cayeux, qui soutenait la candidature du président sortant, s'est réjouit du résultat au niveau national ainsi que dans sa ville : "je suis satisfaite parce qu’Emmanuel Macron prend 3 points par rapport à 2017, que Madame Le Pen est derrière et Monsieur Mélenchon est dans un mouchoir de poche, mais ça représente assez bien la sociologie de notre ville", nous a-t-elle confié.

À Noyon, Marine Le Pen conserve son score, récoltant 28,77% des voix. En 2017, elle totalisait 28,91% des suffrages au premier tour.

Concernant les autres grandes villes de l'Oise, Emmanuel Macron arrive en tête à Compiègne (29,50%) où les électeurs avaient voté François Fillon (LR) au premier tour en 2017 (25,91%). "Le vote du premier tour à Compiègne a été légitimiste, sans surprise compte tenu de la campagne et de la situation internationale. Une large majorité de l’opinion modérée a voulu soutenir le président sortant, considéré comme le candidat le mieux à même pour éviter l’aventure à notre pays. La candidature Mélenchon a permis à la gauche d’exister. Pour le second tour, bien sûr, le choix est évident !J ’espère simplement que les législatives permettront un rééquilibrage au bénéfice de candidats de terrain", a réagi le maire de la ville Philippe Marini (LR). 

À Creil, c'est Jean-Luc Mélenchon qui arrive largement devant avec 56,13%. L'écart s'est creusé par rapport à 2017 où il était arrivé également en tête avec 34,02% des voix.

Dans le Pas-de-Calais, Le Pen seule en tête

Après l'Aisne, c'est dans le Pas-de-Calais que Marine Le Pen récolte son meilleur résultat en France, avec 38,7% des voix. C'est presque 15 points de plus que sa moyenne nationale. Derrière ce score fleuve, Emmanuel Macron (24,6%) et Jean-Luc Mélenchon (15,8%) complète le podium. Eric Zemmour (5,2%) est relégué en quatrième position.

Dans le département, la candidate RN renforce son ancrage local. Dans son fief d'Hénin-Beaumont, Marine Le Pen balaye la concurrence et obtient 51,32% des voix. Au sein de la commune RN de Bruay-la-Buissière, elle culmine à 52,48% des suffrages.

À noter d'autres scores fleuves dans les villes de Liévin (45,61%), Caudry (43,44%), Lens (39,70%) ou encore Berles-au-Bois (43,38%). La député du Pas-de-Calais arrive également en tête également à Calais (39,65%), où le podium est similaire à 2017, puis à Boulogne-sur-Mer (32,52%).

Emmanuel Macron améliore ses résultats, avec 24,61%, soit six points de plus qu'il y a 5 ans. Le président sortant obtient 55,78% au Touquet-Paris-Plage, là où il a voté dimanche avec sa compagne Brigitte Macron. A  Arras, 24,61% des électeurs l’ont sollicité au premier tour.

Comme dans le Nord, l'ancrage local socialiste n'a pas empêché la déroute d'Anne Hidalgo. À Bully-les-Mines, ville PS, Marine Le Pen rafle la mise et laisse la candidate à 1,91%. D'autres communes du bassin minier, comme Oignies ou Harnes, la placent en deçà de son score national de 1,74%.

Dans le Pas-de-Calais, l'abstention est moins forte que dans le Nord, mais reste élevée, avec 26,17%. Soit une baisse de la participation de 3,7 points par rapport à 2017.

Dans la Somme, Amiens résiste à la vague bleue marine

Dans le département de la Somme, Marine Le Pen arrive en tête avec 32,81% des voix devant Emmanuel Macron qui totalise 27,79% des suffrages. Jean-Luc Mélenchon arrive en troisième position avec 17,51% devant Eric Zemmour avec 5,65%. 

Pour autant, les chiffres s’inversent à Amiens. Malgré ses 30,05%, soit 8 points de plus qu’en 2017 (21,75%), Emmanuel Macron arrive derrière Jean-Luc Mélenchon qui obtient 31,27% des suffrages. Marine Le Pen prend la 3e place avec 17,88%

Dans un communiqué, la maire, Brigitte Fouré (UDI) appelle à voter Emmanuel Macron. " La présence du Rassemblement National au second tour de l'élection présidentielle est, comme en 2002 et en 2017, profondément inquiétante pour la République et pour la France. Il s'agit d'un parti d'extrême-droite qui n'a pas renié son histoire. Le choix est clair pour le second tour du dimanche 24 avril."

Le député de la France insoumise François Ruffin réagit quant à lui sur Twitter : " À Amiens, ville natale de Macron, c’est Mélenchon qui arrive en tête avec 31% des voix. À Flixecourt, dans le cœur ouvrier de la vallée, c’est 44% pour Le Pen, et JLM à 14%. Cette partition du pays, je ne m’y résigne pas".

Comme au premier tour en 2017, Marine Le Pen s’impose dans plusieurs grandes villes de la Somme. Elle arrive en tête à Abbeville (31,88%), Albert (34,90%), Ham (40,95%) et Péronne (34,19%), devant Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, en 3e position.