#ClairEtNet : “Rupture conventionnelle de contrat“ ou ”Plan de sauvegarde de l'emploi” ?

© DR
© DR

RCC : « Rupture Conventionnelle Collective » : 3 lettres qui font sourire les patrons et hurler les syndicats...

Par Simond Colaone

Pourtant, de l’avis de la Ministre du travail Muriel Pénicaud, "Si tout le monde est d’accord, éviter le traumatisme du licenciement, c’est quand-même mieux." 

Alors, une RCC est-ce vraiment mieux qu’un licenciement économique ? Tout dépend si vous êtes le patron ou le salarié… quoique…

"Rupture conventionnelle de contrat" ou "Plan de sauvegarde de l'emploi", quelle différence ?


Pour l’entreprise, la rupture conventionnelle collective est moins longue et moins coûteuse qu’un PSE. Elle est moins contraignante parce que le motif économique cette fois n’est pas nécessaire.

Le PSE, a priori, est plus protecteur pour le salarié (enfin, c’est ce que disent les syndicats). Ils sont mieux accompagnés en cas de licenciement et bénéficient de la priorité de réembauche, ce qui n’est pas le cas d’une rupture conventionnelle.

Mais avec la RCC, attention, le patron ne fait pas ce qu’il veut. Non, non, non !

Les syndicats de l’entreprise doivent donner leur accord, tout comme le salarié ! Il n’y a donc pas de départ contraint.

La rupture conventionnelle donne droit elle aussi à l’assurance chômage et à des indemnités de rupture.

Des indemnités négociées, mais certainement moins intéressantes que pour un licenciement économique et c’est là que le bât blesse pour le salarié.

Mais, au moins, c’est #ClairEtNet !

A lire aussi

Recette : le gratin de fraises de Wambrechies

Les + Lus