Coronavirus : deux nouveaux morts dans l'Oise, un premier dans l'Aisne

© Aurélien Barège/FTV
© Aurélien Barège/FTV

Selon le ministère de la Santé, trois nouveaux morts liés au coronavirus sont à déplorer ce jeudi 5 mars. Deux sont survenus dans l'Oise, un autre dans l'Aisne, ce qui porte à sept le nombre de décès sur le territoire national, dont cinq dans les Hauts-de-France.

Par Camille Di Crescenzo, Eline Erzilbengoa et Jennifer Alberts

Les Hauts-de-France comptent désormais trois nouveaux décès liés au coronavirus COVID-19, deux dans le département de l'Oise, un autre dans celui de l'Aisne.

Dans l'Oise, l'une des victimes est un homme de 73 ans, originaire de Crépy-en-Valois. Initialement testé positif le 29 février, il a été pris en charge à la polyclinique de St Côme de Compiègne puis transféré au CHU d'Amiens suite à l'aggravation de son état de santé.
L'autre est un homme de 79 ans, résident en EHPAD à Crépy-en-Valois. Pris en charge au centre hospitalier de Compiègne pour une infection respiratoire aigüe le 28 février, il avait été transféré le 1er mars au CHU de Lille où il est décédé ce jeudi 5 mars.

Une quatrième personne est également décédée dans l'Aisne ce jeudi 5 mars. Il s’agit d’un homme de 63 ans hospitalisé au service de réanimation du centre hospitalier de Soissons depuis le 29 février. Pour l'heure, aucun nouveau cas n'a été testé positif depuis le dernier communiqué de la préfecture de l'Aisne daté du mercredi 4 mars.

L’enquête de l’Agence régionale de santé Hauts-de-France et de Santé publique France a permis d’identifier les personnes qui ont été en contact rapproché avec le patient. Cette investigation laisse penser que la contamination de cet homme serait en lien avec la chaîne de contamination de Crépy-en-Valois (Oise).

Pour rappel, les premières victimes dans l'Oise étaient un professeur de Crépy-en-Valois et une dame de 89 ans testée positive post-mortem à l’hôpital de Compiègne. 

Dans la Somme, un nouveau cas a été identifié. Il s'agit d'un employé de l'usine Valéo d'Amiens, âgé de 55 ans. Le patient, en arrêt de travail pour symptômes grippaux, n'a pas fréquenté son lieu de travail depuis le 25 février. Il est actuellement pris en charge au CHU d'Amiens dans un état grave. Le premier cas concerne une Amiénoise de 76 ans prise en charge dans sa résidence secondaire de Seine maritime. 
 

138 cas de plus 


Selon le bilan du ministère de la Santé donné ce jeudi 5 mars au soir, le nombre de personnes contaminées par le coronavirus Covid-19, en France passe à 423 cas confirmés, soit 138 de plus qu'hier.
Parmi ces 423 cas confirmés, 23 personnes sont en réanimation, dans un état grave, soit 8 de plus qu'hier.
En ce qui concerne les décès, 7 personnes sont décédées, soit 6 hommes et 1 femme. La plupart sont des individus de plus de 80 ans ou sont atteints de comorbidité.
 

L'Oise toujours principal foyer épidémique


À ce jour, l'Oise compte 105 cas confirmés.

Si le directeur générale de la Santé appelle à la prudence, il insiste sur le fait que 80% des formes de cette maladie sont bénignes.

À la date du 4 mars, 99 cas disséminés sur l'ensemble du pays avaient un lien avec les deux premiers contaminés du département de l’Oise, suite à des déplacements.
 

L’Oise est considéré comme l’un des principaux foyers épidémiques du coronavirus. Afin de freiner sa propagation, les établissements scolaires de neuf communes du département sont fermés depuis lundi 2 mars.
 

Sont concernées les communes de Creil, Nogent-sur-Oise, Villers-Saint-Paul, Montataire, Crépy-en-Valois, Vaumoise, Lamorlaye, Lagny-le-Sec et La Croix-Saint-Ouen, toutes situées dans le sud-est de l'Oise.

À Creil, la mairie a décidé de fermer les crèches, écoles de sport et de danse, salles de concert et théâtres.

La liste de ces communes est vouée à évoluer en fonction de la situation épidémique, réévaluée chaque jour.
 

6 cas identifiés dans l'Aisne


Au 3 mars, six cas de personnes testées positivement au coronavirus COVID-19 ont été recensées dans l'Aisne.

Le premier cas a été constaté dimanche 1er mars. Il s’agit d’une personne récemment revenue de Vénétie en Italie. Elle habite Origny-en-Thiérache.
 

Elle a été hospitalisée au CHU d'Amiens. Son conjoint et ses deux enfants ont également été pris en charge. Lundi 2 mars, la préfecture de l'Aisne assure que son état s'est amélioré sensiblement. Les autres membres de sa famille ont fait l’objet de consignes de confinement à leur domicile.
 ​​​​​​
Un deuxième cas a été identifié en fin d'après-midi lundi 2 mars. Il s'agit d'une personne travaillant dans l'Oise. Elle fait actuellement l'objet d'un suivi, ainsi que la famille. Selon la préfecture de l'Aisne, son état n'inspire pas d'inquiétude particulière. 

Un troisième cas a également été observé lundi plus tard dans la soirée, et concerne aussi une personne travaillant dans l’Oise. Son état n’inspire pas non plus d’inquiétude. Deux autres cas ont été constatés mardi et sont pris en charge au centre hospitalier de Soissons.

Un cas a également été confirmé mardi après-midi, pris en charge au centre hospitalier de Laon.

L’Agence régionale de santé Grand Est a fait état du cas de deux personnes originaires de l’Aisne et actuellement prises en charge au CHRU de Nancy. L’un des cas ne présente pas d’inquiétude, l’autre est plus préoccupant mais stable.
 

Une personne de 76 ans prise en charge à Amiens

Mardi dans la soirée, la préfecture de la Somme annonce qu'une personne de 76 ans atteinte du coronavirus a été prise en charge au CHU d'Amiens. 

Originaire d'Amiens, cette personne a été prise en charge dans sa résidence secondaire en Seine-Maritime puis transférée au centre hospitalier d'Abbeville et enfin à Amiens. 

La préfecture précise que des investigations sont en cours par l'Agence régionale de santé et les épidémiologistes de Santé publique France pour déterminer son parcours et ses contacts. 

Dans l'Aisne, la préfecture recense 12 cas confirmés, dont plusieurs personnes qui s'étaient rendues dans l'Oise, mais leur état "n'inspire pas d'inquiétude".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus