Coronavirus : la location d'hébergements touristiques interdite sur le littoral du Nord et du Pas-de-Calais

A l'approche des vacances scolaires dans l'académie de Lille, les préfectures du Nord et du Pas-de-Calais ont décidé d'interdire par arrêté la location d'hébergements touristiques sur le littoral, afin de faire respecter les mesures sanitaires de confinement liées à la pandémie de Covid-19.
Le village d'Audresselles, dans le Pas-de-Calais, lieu très prisé des touristes.
Le village d'Audresselles, dans le Pas-de-Calais, lieu très prisé des touristes. © FREDERIK GILTAY / FRANCE 3
Les vacances scolaires débutent vendredi soir dans l'académie de Lille. Afin de dissuader les familles d'enfreindre les règles de confinement pour se rendre sur la côte, les préfectures du Nord et du Pas-de-Calais ont publié ce mardi des arrêtés interdisant la location d'hébergements touristiques sur les communes du littoral. 

Dans le Nord, l'arrêté préfectoral interdit "la location, à titre touristique, des chambres d'hôtel ainsi que des meublés de tourisme ou de tout autre logement destiné à la location saisonnière" jusqu'au 15 avril, date jusqu'à laquelle s'étendent pour le moment les mesures gouvernementales de confinement. Cette interdiction concerne les communes de Dunkerque, Saint-Pol-sur-mer, Loon-Plage, Armbouts-Cappel, Grande-Synthe, Bray-Dunes, Zuydcoote, Leffrincoucke, Coudekerque-Branche, Gravelines, Grand-Fort-Philippe, Ghyvelde-les Moëres, Bergues et Pitgam. 
 
La même disposition a été prise dans le Pas-de-Calais pour les communes d'Ambleteuse, Audinghen, Audresselles, Berck-sur-Mer, Boulogne-sur-Mer, Calais, Camiers, Cucq, Dannes, Equihen-Plage, Escalles, Etaples-sur-Mer, Groffliers, Marck, Merlimont, Neufchâtel-Hardelot, Oye-Plage, Le Portel, Saint-Etienne-Au-Mont, Sangatte, Tardinghen, Le Touquet-Paris-Plage, Wimereux et Wissant.

Dans les deux départements, cette interdiction ne concerne pas en revanche "l’hébergement au titre du domicile régulier des personnes qui y vivent, l’hébergement d’urgence ou l’hébergement pour des besoins professionnels".
 
"En raison du confinement actuellement en vigueur, il ne doit y avoir aucun départ en vacances", insiste la préfecture du Pas-de-Calais dans un communiqué.

Dans son arrêté, la préfecture du Nord indique que depuis le début des vacances scolaires, qui ont commencé samedi pour la zone C (académies de Créteil, Montpellier, Paris, Toulouse, Versailles), "il a été constaté une hausse des recherches d'hébergements touristiques dans les communes du littoral du département du Nord pour les semaines à venir", ainsi qu'une "recrudescence, depuis le 5 avril, de la présence de voitures immatriculées en dehors du département", notamment à Bray-Dunes, station balnéaire située à la frontière belge, où "75% des logements du secteur littoral ont une vocation touristique".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société tourisme économie côte d'opale