Coronavirus chez nos voisins : le Premier ministre britannique Boris Johnson admis en soins intensifs

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, contaminé par le coronavirus Covid-19, a été admis ce lundi soir en soins intensifs, au lendemain de son hospitalisation à Londres. 
Boris Johnson en soins intensifs à l'hôpital Saint Thomas de Londres.
Boris Johnson en soins intensifs à l'hôpital Saint Thomas de Londres. © 10 Downing Street / AFP / PRESS ASSOCIATION IMAGES/MAXPPP
Le Premier ministre britannique Boris Johnson, testé positif au nouveau coronavirus il y a dix jours, a été transféré en soins intensifs ce lundi au lendemain de son hospitalisation à l'hôpital Saint Thomas de Londres, a annoncé son porte-parole.

"Au cours de l'après-midi, l'état de santé du Premier ministre s'est détérioré et, sur le conseil de son équipe médicale, il a été transféré au service des soins intensifs de l'hôpital", a indiqué le porte-parole. "Le Premier ministre a demandé au ministre des Affaires étrangères Dominic Raab (...) de le remplacer là où nécessaire", a-t-il ajouté dans un communiqué. 
 
Boris Johnson, 55 ans, seul chef d'Etat ou de gouvernement d'une grande puissance à avoir été contaminé, a été hospitalisé dimanche soir pour subir des examens, avaient annoncé ses services. Le dirigeant continuait à éprouver des symptômes de la maladie, dont de la fièvre.

Il a passé la nuit en soins intensifs, a reçu de l'oxygène mais ne se trouve pas sous respirateur, a indiqué mardi un ministre de premier plan, Michael Gove. "Le Premier ministre a reçu un soutien en oxygène et il reste sous étroite surveillance", mais il n'a "pas été placé sous respirateur", a indiqué Michael Gove, numéro deux de facto du gouvernement, sur la radio LBC. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société royaume-uni international