Coronavirus : on fait le point sur les mesures sanitaires dans l'Aisne, l'Oise et la Somme

Depuis ce samedi matin, la France est en état d'urgence sanitaire, avec son lot de nouvelles mesures applicables sur l'ensemble du pays, mais aussi certaines, spécifiques à chaque département selon sa situation. On fait le point sur les règles à observer dans l'Aisne, l'Oise et la Somme.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © F.GILTAY
La circulation du coronavirus s'intensifie dans les trois départements picards : c'est un fait. Comme toute la France, l'Aisne, l'Oise et la Somme sont placés depuis ce samedi 17 octobre en état d'urgence sanitaire. Pour y faire face, Emmanuel Macron a annoncé une série de nouvelles restrictions, mercredi 14 octobre, dont certaines concernent l'ensemble du territoire. Les préfectures respectives ont quant à elles engagé des mesures propres à chaque département. Nous avons dressé une liste exhaustive des règles à respecter sur le territoire picard.
 

Dans l'Aisne

Des trois départements picards, c'est dans l'Aisne que la propagation du virus s'est faite la plus tardive avec une entrée en zone d'alerte actée ce samedi 17 octobre. Actuellement, la département affiche un taux d'incidence de 126 pour 100 000 habitants (contre 50 la semaine dernière). Pour l'heure, une cinquantaine de personnes atteintes du covid-19 sont hospitalisées dans les établissements de santé axonais, dont une dizaine en réanimation.

Voici la liste des mesures en vigueur dans l'Aisne :

 

Dans l'Oise

C'est le département picard le plus touché par la seconde vague, avec une augmentation nette du taux d'incidence. Le vendredi 16 octobre, la préfecture faisait état d'un taux de 184 nouveaux cas pour 100 000 personnes (contre 79 le 28 septembre). Dans les hôpitaux isariens, 87,5 % des lits sont occupés, plus d'un sur trois par un patient atteint du coronavirus.

Dans ce contexte, voici le récapitulatif des mesures à observer dans l'Oise : 

 

Dans la Somme

L'augmentation de la propagation du virus dans la Somme se fait légèrement plus progressive mais la situation mérite d'être suivie avec attention, avec un taux d'incidence déjà élevé. Samedi 17 octobre, la préfecture relevait un taux de 124,4 cas pour 100 000 habitants (contre 104,3 le 12 octobre). Les services de réanimation des hôpitaux samariens affichaient un taux d'occupation de 24,1 % des lits par des personnes positives au covid-19, soit près d'un lit sur quatre.

Voici la liste des mesures spécifiques au département de la Somme : 

 

Dans toute la France

Dans l'Aisne, l'Oise et la Somme, une série de mesures s'appliquent depuis 0h ce matin :L'ensemble de ces mesures est effectif pendant quatre semaines - jusqu'au 14 novembre donc - avec un prolongement probable, soumis à validation du Parlement.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société