Coronavirus : quatre bars sanctionnés à Beauvais, un autre à Amiens

Alors que les contrôles dans les bars se renforcent, les premières sanctions sérieuses commencent à tomber à l'encontre des établissements qui ne respectent pas les mesures sanitaires. En parallèle, les préfectures envisagent de prendre de nouvelles mesures pour limiter la propagation du virus.

La préfecture de la Somme étudie actuellement plusieurs mesures pour limiter la propagation dans les bars.
La préfecture de la Somme étudie actuellement plusieurs mesures pour limiter la propagation dans les bars. © FTV
Les premières sanctions à destination des bars commencent à tomber : vendredi 18 septembre, un établissement situé quai Bélu, à Amiens, se voyait notifier une fermeture administrative de 30 jours pour non-respect du port du masque et des horaires de fermeture. Ce lundi 21 septembre, c'est au tour de la préfecture de l'Oise de sévir auprès de quatre débits de boissons beauvaisiens. Alors que la situation sanitaire dans l'Oise et la Somme se dégrade, les autorités picardes se préparent à un probable passage en zone rouge.
 

Quatre établissements fermés à Beauvais

Un passage en zone rouge que les autorités isariennes n'ont pas attendu pour se saisir du problème. Dès le mois de juillet, une fermeture administrative de deux mois avait été prononcée à l'encontre d'un débit de boissons situé à Creil et près de 12 000 contrôles ont été effectués depuis le 21 août. Ce lundi 21 septembre, à Beauvais, deux bars ont été sanctionnés d'une fermeture administrative de 7 jours, un autre a été fermé 14 jours et un dernier 30 jours.

Des délais "adaptés à la nature des violations constatées", explique la préfecture dans un communiqué. Parmi les manquements relevés par les forces de l'ordre lors de leurs contrôles : absence de port du masque, de gel ou encore non affichage des consignes sanitaires. Alors que les contrôles se renforcent, d'autres décisions pourraient suivre dans les jours à venir.

Vendredi 18 septembre, la préfecture avait déjà décrété quelques mesures complémentaires, interdisant notamment la vente à emporter de boissons alcoolisées à partir de 00h30 dans les intercommunalités où la circulation du virus est particulièrement active : Senlis Sud Oise, Thelloise, l'Aire cantilienne, le Pays de Valois ainsi que l'agglomération Creil Sud Oise.

 

Phase de préparation dans la Somme

À Amiens, en plus de l'établissement fermé ce vendredi, deux bars sont sous le coup d'une procédure, après que des manquements ont été constatés lors d'un contrôle effectué jeudi 3 septembre. "Des procès-verbaux ont été dressés par la police et transmis à la préfecture, qui décidera après avoir entendu les patrons si elle procède ou non à la fermeture administrative", détaille Hervé Fossé, chargé de communication auprès de la préfecture de la Somme.

Alors que le département s'approche à grands pas du seuil d'alerte, les autorités étudient les mesures à appliquer pour limiter la propagation du coronavirus. "On observe ce qui a été mis en place dans les autres départements déjà placés en zone rouge, complète Hervé Fossé, bien que chaque département soit particulier et ce qui fonctionne ici ne fonctionne pas nécessairement là-bas."

Parmi les pistes examinées par la préfecture : un rabaissement de l'horaire de fermeture des bars et autres établissements de vie nocturne dans les grandes villes, tout comme une restriction de l'affluence ou une diminution de la taille des terrasses.
 

Calme relatif dans l'Aisne

C'est le département picard qui s'en sort le mieux : avec un taux d'incidence à peine supérieur à 33, l'Aisne semble - pour l'instant - relativement à l'abri du coronavirus. Pour l'heure, aucune fermeture administrative n'est à signaler et la situation reste sous contrôle. "On a encore un peu de marge, explique-t-on à la préfecture axonnaise, mais nous avons prévu une série de réunions ce lundi pour prendre des décisions sur les mesures à prendre dans les prochains jours."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société