VIDEO. Coronavirus : la région Hauts-de-France va offrir un masque aux 6 millions d'habitants

Fabrication de masques en tissu dans l'entreprise Malterre de Moreuil / © PHOTOPQR/LE COURRIER PICARD/Fred HASLIN
Fabrication de masques en tissu dans l'entreprise Malterre de Moreuil / © PHOTOPQR/LE COURRIER PICARD/Fred HASLIN

Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, promet 6 millions de masques aux habitants des Hauts-de-France.
 

Par EM avec AFP

De très nombreuses villes se sont lancés le même défi, des entreprises aussi... Ce jeudi, c'est la Région Hauts-de-France qui, à son tour, annonce qu'elle a commandé 6 millions de masques en tissu. Ils seront mis à disposition gratuitement des habitants souhaitant en porter à la sortie du confinement lié au coronavirus Covid-19, a annoncé ce jeudi son président Xavier Bertrand (ex-LR).

Ces masques, lavables jusqu'à plus de dix fois, validés par les CHU ou par la direction générale de l'armement (DGA), seront produits dans la région avec des entreprises et des associations locales, puis devraient être mis à disposition dans les mairies partout dans la région. On ne connaît pas la date de "livraison" de ces masques mais l'objectif c'est qu'ils soient distribués pour le 11 mai. « Tant que l’OMS ne dira pas qu’on en a fini avec le Covid, les masques deviendront un incontournable dans chaque foyer », affirme Xavier Bertrand dans La Voix du Nord.
 
Coronavirus : "Un masque pour chaque habitant", annonce Xavier Bertrand

L'objectif est aussi pour la collectivité d'éviter que certains habitants soient équipés et pas d'autres. Actuellement, ce sont surtout les grandes ou agglomérations qui ont lancé des commandes de masques, comme à Dunkerque, Lille ou Amiens. "Chaque personne, où qu'elle habite, dans une grande ville ou dans une commune rurale, quelle que soit sa situation, aura la possibilité d'avoir un masque", affirme Xavier Bertrand, refusant qu'il y ait "deux vitesses" selon les territoires. 
 


Le coût de cette grosse commande est évalué 9-10 millions d'euros. La Région veut d'ailleurs aller au-delà des 6 millions de masques : "Six millions ça ne suffit pas, l'important c'est d'amorcer le mouvement et de prolonger le mouvement", a-t-il dit, espérant "aider au redémarrage d'une filière textile dans la région". La Région est "en train de constituer un groupement de commandes avec toutes les collectivités intéressées (départements, villes, intercommunalités) pour continuer à demander à cette filière" de produire.
 

Toyota producteur de masques ?


Selon lui, il y a un effet "boule de neige" et des entreprises qui ne sont pas du secteur vont produire des masques, comme Toyota, à Onnaing, qui pourrait fabriquer jusqu'à un million de masques.
 

La Région a reçu par ailleurs 5 millions de masques, chirurgicaux et FFP2, en provenance notamment de Chine qui devraient aller aux professionnels de santé (maisons de retraite, professionnels libéraux, aides à domicile), aux entreprises qui continuent à tourner d'ici le 11 mai "mais aussi pour préparer les conditions de la reprise économique" d'autres secteurs. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus