Dany Boon : "Bienvenue chez les ch'tis" a 10 ans, voici 10 choses à savoir sur ce film culte

Publié le Mis à jour le
Écrit par EM

Le film de Dany Boon "Bienvenue chez les ch'tis" est sorti en salles le 20 février 2008. Il y a pile 10 ans. Voici 10 anecdotes, infos ou petits secrets autour du film français le plus vu de l'histoire du cinéma.

1. Bienvenue chez les ch'tis : les chiffres d'un incroyable succès


  • Le film français le plus vu de l'histoire
En 2008, le film de Dany Boon a battu "La grande vadrouille" : 20 489 303 entrées contre 17 267 607 pour le film de Gérard Oury. Depuis "Intouchables" (2011-19 490 688 entrées) s'est hissé à la 2ème place. 

Voilà pour le palmarès des films français. Mais « Bienvenue chez les ch’tis » n’est pas le film le plus vu de l’histoire. Cela s’est joué à peu face à Titanic. Environ 200 000 entrées. 20,7 millions de spectateurs pour le film de James Cameron. Titanic conserve cette 1ère place et n’a toujours pas été battu depuis.

Mais il faut également savoir que "Bienvenue chez les ch'tis" est devant Titanic en terme de recettes au box-office et pour les ventes de DVD.

  • Bienvenue chez les ch'tis a déjà été diffusé 4 fois à la télé : un carton à chaque fois

La première diffusion à la télévision a eu lieu le 13 mars 2009 sur Canal + : 11,4 % de part de marché, soit 2,7 millions de téléspectateurs.

Le dimanche 28 novembre 2010, TF1 diffuse le film pour la première fois en clair : 14,396 millions de téléspectateurs et 51 % de part de marché. La meilleure audience de l'année hors événement sportif, et également la plus forte performance pour du cinéma depuis 1992. En 2014, 2ème diffusion en clair : TF1 obtient une audience de 11 335 000 téléspectateurs (41,4 % de part de marché). En janvier 2017, le film a encore réuni 8,6 millions de téléspectateurs, soit 34,6% de parts d’audience. Une valeur sûre pour encore de nombreuses années sans doute.

Bande-annonce de "Bienvenue chez les ch'tis"
  • 21 fois !

En 2008, un spectateur a raconté à Dany Boon avoir vu le film 21 fois. Un record ! Plus généralement, le nombre de spectateurs ayant vu le film plusieurs fois ont été plus nombreux qu'habituellement (à part sans doute le phénomène Star Wars)


2. "Bienvenue chez les ch'tis" : un succès made in Nord Pas-de-Calais


  • La moitié du Nord Pas-de-Calais a vu le film
Selon Pathé, près de 2 millions de spectateurs ont vu le film dans le Nord ou le Pas-de-Calais (1 957 000 entrées), soit à près de la moitié de la population de l‘ancienne région. 
  • Une pré-sortie dans le Nord Pas-de-Calais
Baptisée « Chortie Ch’timie » —, la pré-sortie du film a fortement contribué à son succès grâce à un très bon bouche-à-oreille. Entre le 20 au 26 février 2008, le film a été vu par 555 392 personnes dans la région. Un score incroyable qui a donné l’idée à Dany Boon de reproduire ce principe pour son nouveau film ch’ti « La ch’tite famille ».
  • Depuis, tous les films de Dany Boon sortent en février
Depuis « Bienvenue chez les ch’tis », Dany Boon reproduit le même schéma marketing : énorme tournée des cinémas pour des avant-premières (pour essayer de créer), omniprésence dans les médias pendant plusieurs semaines, et une sortie en plein mois de février, pendant les vacances d'hiver. Des choix pensés pour optimiser le succès et qui ont été appliqués à "Rien à déclarer" (8, 1 M entrées), "Supercondriaque" (5,2 M entrées), "Raid dingue" (4,5 M entrées) et bientôt donc, "La ch'tite famille".

LA CH’TITE FAMILLE Bande Annonce (2018)


3. Scènes coupées, faux raccords, bêtisier : ces pépites que vous ne connaissez peut-être pas


  • Au moins quatre scènes coupées
Dany Boon a tourné au moins 4 scènes qui n’ont finalement pas été retenues dans le montage final. L’une notamment avec Michel Galabru, l’autre avec cette réplique de Philippe Abrams (Kad Merad) :  « Julie, si j’t disais que je me suis fait un ami chti’mi, qu’est-ce que tu dirais ? ». Réponse de sa femme (Zoé Félix) : « Qu’il faut que tu te reposes ! ». Des scènes à (re)découvrir en vidéo.
Scènes coupées de "Bienvenue chez les ch'tis"
  • La scène des "kas et des kiens" a été dure à tourner (si on en croit le bêtisier...)

A en croire le bêtisier du film (voir vidéo ci-dessous), cette scène du début du film, quiproquo autour des kas, des kiens, des chiens, des chats a été compliquée à mettre en boîte.
Philippe : Pourquoi il est parti avec les meubles ?
Antoine : Parche ch’est p’t-être les chiens.
P. : Quels chiens ?
A. : Les meubles !
P. : J’comprends pas là !
A. : Les meubles, ch’est les chiens !
P. : Mais les meubles, c’est les chiens, qu’est-ce les chiens foutent avec les meubles ! Mais pourquoi donner des meubles à des chiens ?
A. : Mais non, Les chiens, pas les kiens ! Il les a pas donnés à des kiens ches meubles, il est parti avec !

Le bêtisier de "Bienvenue chez les ch'tis"
  • Des faux raccords
Oui, il y a quelques faux raccords dans le film. Ils ont été repérés par Michel et Michel, les spécialistes du site Allociné. Des murs de briques rouges qui se transforment en briques blanches, des anachronismes, un compteur d'essence qui reste à zéro...

Les faux raccords dans les films de Dany Boon


4. Cité des électriciens, Bergues, friterie, Maroilles : ce que "Bienvenue chez les ch'tis" a changé dans le Nord Pas-de-Calais


  • On peut louer la friterie "Momo"

La 'friterie Momo' que l'on voit plusieurs fois dans le film n'existait pas en vrai avant 2008. Mais elle est restée en l'état après le tournage. Propriété de Jean-Paul Dambrine, le patron des friteries Sensas, on peut même aujourd'hui la louer pour un événement festif. 10 ans après, c'est devenu un emblème régional et une bonne affaire !
 

La friterie "Momo" dans le film
  • La cité des électriciens de Bruay-la-Buissière réhabilitée grâce au film ?

Les scènes du Nord fantasmé par l’épouse du directeur de La Poste de Bergues, horrible et arrièré, ont été tournées dans la Cité des électriciens à Bruay-la-Buissière. Des corons qui étaient à l’époque en très mauvais état (ils dataient de 1856) et qui ont été entièrement réhabilitées fin 2017. « La cité a été vue par tous les Français, ça a redonné de l’intérêt pour ce lieu qui était laissé à l’abandon », affirme à L’Imprévu, Isabelle Mauchin, responsable de l’office de tourisme de la ville.

Résidences d’artistes et gîtes sont nés à cet endroit. Un peu grâce au film donc…

La Cité des électriciens, rendue célèbre par Bienvenue chez les Ch'tis, en pleine reconversion
  • Bergues est devenue une ville touristique (le carillon doit même être renforcé pour accueillir les touristes)

Non, l'effet "Bienvenue chez les ch'tis n'a pas complètement disparu à Bergues, la ville principale de tournage du film. Il y avait par exemple 2000 visiteurs par an qui montaient au beffroi avant 2008. 35000 pendant un ou deux après le film. Le chiffre est aujourd'hui de 10000 !
 

La carillon de Bergues dans "Bienvenue chez les ch'tis"

Des visites de cette commune de 4000 habitants, comprenant les lieux emblématiques du film, continuent à être organisées même si ce n'est plus la folie de 2008. Dans les rues, il ne reste que quatre traces vraiment visibles du film : une citation au Café de la Poste, une plaque commémorative et deux autographes jaunissant sur la vitrine d'un commerce.

Bergues dans Midi en France
  • Augmentation des ventes de Maroilles
Le film a largement contribué à faire connaître le fromage le plus connu (et le plus odorant !) de la région. Les premières années après le film, les producteurs ont vu leurs ventes augmenter de 20 à 30% et l'effet de notoriété a permis une forte augmentation au fil des années. Ce fromage fait vivre environ 2000 personnes dans la région.
Le Maroilles dans bienvenue chez les Ch'tis

5. Le film est à l'origine de la création d'un Cesar, 10 ans après !


Malgré son incontestable succès public, en 2009, Dany Boon n'obtient qu'une nomination aux Cesar (meilleur scénario) mais repart sans statuette. Une déception pour le réalisateur nordiste qui n'hésite pas à protester : « Il n'y a qu'à regarder cette année, il n'y a que deux nominations pour des comédies, sur 100 nominations. Je ne trouve pas ça normal et je dis que je n'ai pas ma place dans une soirée qui boycotte, elle, les comédies ». Il renonce finalement à son boycott après que Alain Terzian, président de l'Académie des arts et techniques du cinéma qui organise les Césars, lui annonce que la création éventuelle d’une nouvelle récompense pour les comédies grand public. Mais le temps passe...

En 2010, Dany Boon apparaît durant la cérémonie pour remettre le César du meilleur premier film. Vêtu d'un bas de jogging orange, il relance la "polémique" :«Il faut savoir aussi reconnaître le succès, le plébiscite. On fait du cinéma pour le public. Dommage : c’est la fête du cinéma et on n’y est pas. »
Best-of Cesar 2010


Finalement, c'est 10 ans plus tard qu'intervient l'épilogue. Pour la 1ère fois, en 2018, un "Cesar du public" sera décerné à un film français. avec Dany Boon, on avait commencé une conversation qui trouve aujourd'hui un premier aboutissement", a lancé ce mercredi Alain Terzian, président de l'Académie des Cesar. Ce Cesar sera décerné à un film parmi les plus vus de l'année. Et comme, en 2017, le film qui a réuni le plus de spectateurs est "Raid dingue" (4,6 millions d'entrées), Dany Boon aura son Cesar. 10 ans après "Bienvenue chez les ch'tis"... 


6. Casting : Daniel Auteuil devait jouer le rôle de Kad Merad, Galabru a été payé double, Line Renaud a dû réapprendre le ch'ti...


  • Daniel Auteuil a dit non
Pour incarner Philippe Abrams, Dany Boon avait pensé en priorité à Daniel Auteuil, mais il n'était pas libre avant deux ans. Il a également pensé à José Garcia pour finalement proposer le rôle à Kad Merad, acteur comique alors peu connu mais recommandé par les producteurs de Pathé. Le tournage a parfois été houleux entre les deux acteurs. " Dany savait exactement ce qu’il voulait. Et il me cassait les pieds pour l’obtenir ", a notamment raconté Kad Merad.
  • Louisette, la Lensoise, dans le film
Louisette Douchin, la célèbre supportrice du RC Lens fait une courte apparition dans le film (quelques secondes) avec une réplique en chti'mi. Cela lui vaut, 10 ans après, d'avoir une fiche "actrice"sur imdb, la base de données mondiale du cinéma !
Louisette dans "Bienvenue chez les ch'tis"
  • Il fallu doubler le cachet de Galabru pour le convaincre !
L'argument financier a fait craquer Michel Galabru, pas convaincu du tout de son petit rôle dans le film. "J'ai dit à Dany Boon que jouer une journée ne m'intéressait pas, a-t-il raconté en 2015. On m'a à nouveau téléphoné. Boon a insisté et a doublé mon cachet. On m'a donné un bon salaire, très intéressant et ils m'ont trouvé cette réplique à la con".

A noter que cette courte apparition de Michel Galabru dans le film et sa fameuse réplique "C'est le nord" parodie la célèbre scène de la rencontre du capitaine Willard (Martin Sheen) avec le colonel Kurtz (Marlon Brando), dans Apocalypse Now : «C'est  l'horreur ».


Galabru : "C'est le nord"
Extrait d'Apocalypse Now
  • Line Renaud a dû apprendre à parler ch'ti
Dany Boon tenait à donner le rôle de sa mère Line Renaud. Problème : Mademoiselle a beau être d'Armentières, elle a vite quitté le Nord pour Paris et n'a donc pas l'accent. Elle parle très mal ch'ti. Elle a donc dû apprendre : "C'est drôle, je me suis battue pendant des années pour perdre cet accent et tu me demandes de le retrouver", a-t-elle dit à Dany Boon. Beaucoup de Nordistes l'ont quand même trouvé peu convaincante, mal à l'aise avec l'accent ch'ti.

Line Renaud dans "Bienvenue chez les ch'tis"


7. Secrets de tournage : la Poste ne voulait pas que Dany Boon utilise son logo, Kad Merad "bourré", co-scénaristes...

  • La poste vexée
"Mais réalisez-vous seulement le mal que vous nous avez fait ?" aurait lâché, cinglant, le directeur des relations publiques de la Poste à Dany Boon, quand il est venu demander l’autorisation d’utiliser les logos jaunes dans le film. Une référence explicite à un sketch populaire de Dany Boon sur La Poste dans lequel il fustige la lenteur de l'entreprise chargée du courrier. Finalement, l'affaire s'est réglée en haut lieu et La Poste apparaît bien dans le film.
Dany Boon - La Poste
  • Boon et Merad saoûls ?
La légende veut que la scène mythique de la tournée à vélo des facteurs Boon et Merad a été tournée dans des conditions tellement réelles que les deux acteurs étaient réellement saôuls pendant le tournage. Ils ont également réellement uriné dans le canal de la Colme. Ce lieu est devenu un des clous de la visite de Bergues.

"Bienvenue chez les ch'tis" : le directeur de La Poste fait la tournée
  • Le scénario a été co-écrit par deux ex-auteurs des Guignols (qui reprennent la même idée 10 ans après)

Non, Dany Boon n’a pas tout fait tout seul. Si l’idée de base vient de son imagination et de son histoire, il a tenu à se faire aider pour finaliser le scénario. Alexandre Charlot et Franck Magnier, anciens auteurs pour « Les Guignols », ont donc co-signé le scénario. Franck Magnier est d’origine nordiste.

Les deux co-scénaristes du film ont justement fait parler d’eux il y a quelques jours en annonçant avoir signé le scénario de « Deutsch-les-Landes », une série pour Amazon. Elle raconte l’histoire d’Allemands contraints de s’installer dans le département rural des Landes. elle semble jouer sur les mêmes ressorts que « Bienvenue chez les ch’tis ».

9. Une adaptation en Italie mais pas aux Etats-Unis, un gros succès en Europe


"Bienvenue chez les ch'tis" n'a fait l'objet que d'un seul remake : "Benvenuti al Sud". Une comédie italienne qui raconte l'histoire d'un Milanais qui quitte le Nord de l’Italie lorsqu'il est muté dans le Sud. Il parle avec des préjugés sur les régions du sud italien. 

Bande-annonce de "Benvenuti al Sud"

Le remake américain "Welcome to the Sticks", souvent évoqué, n'a finalement jamais été tourné. Dany Boon a notamment refusé trois scenarios d'adaptation proposés par Will Smith et la Warner. 

On aurait pu penser qu’une histoire aussi franco-française n’aurait pas eu de succès hors de l’hexagone. En fait, il y a aussi quelque chose d’universel dans « Bienvenue chez les chtis», entre fibre identitaire et humour familial. Résultat : le film a réalisé 2, 4 millions d’entrées en Allemagne et plus d’1,1 million en Belgique !
Willkommen bei den Sch'tis


Le film est sorti dans 27 pays. Au total, il a été vu par 6 210 709 personnes (hors France). Mais il n'est jamais sorti en Chine. Le film a été acheté par un producteur hong-kongais, il n'a jamais pu sortir dans les salles locales, car le personnage qu'il incarne y boit trop d'alcool.

10. Un film qui a brassé beaucoup d'argent


  • Petit budget, gros bénéfices
Le film a été réalisé avec un budget relativement modeste (11 millions d'euros) et a généré 245 millions de dollars de recettes. 
  • Jackpot pour Dany Boon
Grâce au film, Dany Boon est devenu l'acteur le mieux payé de France. En tant que comédien-réalisateur-producteur, il a touché 26 millions d'euros environ, selon Le Figaro. Jamais un Européen n'avait gagné une telle somme pour un film. des revenus comparables à ceux du cinéma américain.

  • Pour la bonne cause
Tous les bénéfices sur les produits dérivés issus du film (serviettes, nappes, couettes, mugs, tasses, vêtements, boîte à « hein ») ont été réservés à des projets à caractère social ou humanitaire dans la région. Un montant de 200 000 euros sur 5 ans a été avancé. Il a été géré par le Ch'ti Fonds, une fondation créé grâce au succès remporté par le film.


BONUS : des photos en noir et blanc du tournage


En 2017, le photographe Jean-Claude Lother a publié sur son compte Instagram des photos inédites du tournage en noir et blanc. En voici quelques-unes.

@danyboon #bienvenuechezleschtis #bergues @jeanclaudelother

Une publication partagée par Jean-Claude Lother (@jeanclaudelother) le

@anne_marivin @danyboon #bienvenuechezleschtis @jeanclaudelother

Une publication partagée par Jean-Claude Lother (@jeanclaudelother) le

#danyboon @danyboon #bienvenuechezleschtis @jeanclaudelother

Une publication partagée par Jean-Claude Lother (@jeanclaudelother) le