Inflation. L'activité économique des Hauts-de-France s'est stabilisée en 2022 malgré tout

Dans son nouveau bilan économique régional concernant l'année 2022, l'Insee note une stabilisation de l'activité des Hauts-de-France au-dessus de son niveau d'avant crise sanitaire.

Comme chaque année, l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) réalise une photographie de la santé économique de chaque région française. Ce 1er juin, l'organisme a donc publié le bilan économique des Hauts-de-France pour l'année 2022.

Une année marquée par une inflation nationale en constante augmentation (+5,8% en décembre), aussi bien dans le secteur de l'énergie que de l'agroalimentaire. Hausse des prix qui a fortement contraint la consommation des ménages, entraînant ainsi un ralentissement du produit intérieur brut (PIB) français (+2,5% en 2022 contre +6,4% en 2021).    

Un temps de travail effectif quasi constant

Après une année 2021 marquée par un retour positif à une situation antérieure à la crise du Covid-19, l'activité économique des Hauts-de-France s'est stabilisée en 2022.  

Alors qu'au mois de décembre 2021, le nombre d'heures rémunérées par mois avait augmenté de 2,8% dans la région par rapport à 2019, on ne constate presque aucune évolution pour le mois de décembre 2022 (+2,9%). En cause notamment, la perte de vitesse des secteurs de la construction et de l'industrie [voir tableau ci-dessus].

La situation est en revanche plus favorable à l'échelle nationale (+3,6% en 2022) grâce à la progression de secteurs plus dynamiques tels que le commerce, le conseil et l'ingénierie. 

Moins d'emplois créés

Derrière ce maintien de l'activité économique des Hauts-de-France se cache une nette diminution dans la création des emplois salariés. 

Si au terme de l'année 2022 on comptait la création de 7 600 nouveaux postes sur un an, cela correspondait à une augmentation de 0,4% contre 3% fin 2021. Comme le démontre le tableau ci-dessous, cette perte de vitesse s'explique en partie par la chute de l'emploi intérimaire.  

L'emploi se replie principalement dans la Somme et dans l'Oise, dû à une forte diminution du nombre d'offres dans les services marchands pour le premier, dans le secteur industriel pour le second.  

A noter également une perte de vitesse dans la création d'entreprises, avec 'seulement' 65 900 sociétés fondées en 2022 dans les Hauts-de-France. Une baisse de 2,1% sur un an.   

Un taux de chômage élevé mais en baisse

Selon l'Insee, le marché de l'emploi reste tout de même favorable, avec une nouvelle baisse du taux de chômage dans la région de 0,2 point comparé à 2021. 

Les Hauts-de-France conservent toutefois le niveau le plus élevé de France métropolitaine, bien au-dessus de la moyenne nationale établie à 7,2% [voir graphique ci-dessous].    

Le secteur agricole en souffrance, le tourisme en plein boom

Dans son bilan, l'Insee démontre qu'il existe un réel contraste entre les secteurs dans la région. Avec d'un côté une hausse des cours et de l'autre une baisse de la production (climat défavorable), le marché agricole est en tension. 

Année exceptionnelle en revanche pour le tourisme avec un retour quasi à la normale des réservations dans les hôtels (-1,8% par rapport à 2019) et une nette augmentation dans les campings (+12,9% par rapport à 2019). Toutefois, les touristes étrangers se font encore rares dans la région. 

Les tendances pour le premier trimestre 2023 sont attendues début juillet. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité