Décès à 86 ans d'Hervé Bourges, grande figure des médias et de la francophonie

© JOEL SAGET / AFP
© JOEL SAGET / AFP

L'ESJ Lille, dont il a été étudiant, directeur puis président, lui rend hommage.

Par Q.V avec AFP

Hervé Bourges, grande figure de l'audiovisuel français et fervent défenseur de la francophonie, est décédé dimanche à l'âge de 86 ans, a-t-on appris auprès de proches.

Il est décédé dans un hôpital parisien, entouré de son épouse et de proches, a notamment indiqué à l'AFP Olivier Zegna-Rata, qui fut son directeur de cabinet au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).

Journaliste, patron successif des chaînes de télévision TF1, France 2 et France 3, et de radio (RFI), Hervé Bourges avait été à la tête du CSA de 1995 à 2001.
 

Outre ses rôles éminents dans les médias, Hervé Bourges fut aussi un militant anti-colonialiste du temps de la guerre d'Algérie, un amoureux de l'Afrique et un fervent défenseur de la francophonie.

 "Nous qui l'admirions, avons fait appel à lui, pu maintes fois compter sur son inestimable concours, ses avis sur les médias ou sur l'Etat de droit, sommes profondément peinés", a tweeté Michaelle Jean, qui a notamment été envoyée spéciale de l'Unesco pour Haïti (2010-2014) et secrétaire générale de la Francophonie (2014-2018).
 

Né le 2 mai 1933 à Rennes, Hervé Bourges fut diplômé de l'Ecole supérieure de journalisme de Lille (ESJ) en 1955, dont il a été directeur en 1976 et président en 1981, rappelle l'école dans un tweet.
 

Son directeur actuel Pierre Savary lui a également rendu hommage, évoquant des "souvenirs émus de longues discussions esjiennes et de conseils pertinents".
 

La maire PS de Lille Martine Aubry a salué la mémoire de cette "grande figure des médias au service du pluralisme de l'information", qui a "marqué le paysage audiovisuel français".
 
 

Sur le même sujet

Les + Lus