Déconfinement : une photo d'une cour de récréation, à Tourcoing, suscite une forte émotion sur les réseaux sociaux

La photo publiée sur Twitter a été largement commentée / © Lionel Top / TWITTER
La photo publiée sur Twitter a été largement commentée / © Lionel Top / TWITTER

Un journaliste a immortalisé la rentrée scolaire du 12 mai 2020, après les deux mois de confinement en France, dans une école de Tourcoing (Nord). Sur les réseaux sociaux, la photographie a été vue et partagée des milliers de fois très rapidement. 

Par @F3nord

Une photo historique, symbole d'un moment exceptionnel, étrange ? En quelques heures, un simple cliché illustrant la rentrée dans une école maternelle, pris par un journaliste de BFM-TV / RMC est devenu viral ce mardi. Entre émotion, surprise, et consternation.

On y voit une cour de récréation, des carrés tracés à la craie au sol et à l'intérieur de chacun d'eux, un enfant. Impossible pour eux de quitter ces carrés pour jouer ensemble. Une photo symbole de l'école en temps de coronavirus ? Elle a été prise à Tourcoing ce mardi à l'occasion de la rentrée post-confinement. 
 

Lionel Top, correspondant régional de la chaîne d'infos, donne quelques précisions sur ce cliché : "Pour faire respecter les distances, tout en profitant des récrés, l’équipe pédagogique a dessiné des carrés au sol pour les + petits. Les enfants jouent, dansent, sautent, rient ensemble... mais depuis ce carré. De ce qu’on a vu, ils ne le vivent pas comme une punition."

"Je n’ai jamais vu une image aussi triste ...", écrit en réaction sur Twitter Myriam Cau. "C’est horrible de faire subir cela à des enfants. Je ne comprends pas que cela ne rue pas davantage dans les brancards", revendique Lilly, une autre internaute.  "Juste inhumain, honteux pour les enfants maiS aussi pour les profs et instit ! Quelle horreur !!!!", s'emporte Lemethor.

"Image saisissante d'un retour à l'école pas comme les autres.. Elle restera dans l'histoire.. ", constate plus sobrement France.
 

"La photo des enfants dans les carrés dessinés à la craie finira par illustrer cette situation bien étrange dans les livres d’histoire plus tard...", estime Antoine Diot, dans un autre commentaire.

Pour d'autres, cela rappelle carrément des films d'horreur, notamment la série d'une dizaine d'opus initulée Halloween avec son personnage central Michael Myers, tueur en série précoce. 
 

Autre réaction similaire, celle de Doodoms, sur Twitter également, qui déclare : "On est dans Dogville..." film dramatique de 2003 de Lars von Trier où, Grace (interprétée par Nicole Kidman) réfugiée chez les habitants de cette ville minière va finalement subir toute la noirceur humaine de la communauté. 
 

"Ça me fait mal au coeur, vous n'imaginez pas..."


Le ministère de l'Education nationale n'a pas donné explicitement la consigne de tracer ces carrés dans les cours de récréation mais a donné des grands principes pour les temps de pause en plein air
  • Eviter les croisements de classes et d'élèves
  • Adapter la surveillance à l'effectif présent en récréation.
  • Port du masque par les personnels.
  • Veiller au respect des gestes barrière et de la distanciation physique dans les jeux extérieurs.
  • Proscrire les jeux de contact et de ballon et tout ce qui implique des échanges d’objets, ainsi que les structures de jeux dont les surfaces de contact ne peuvent pas être désinfectées.
  • Neutraliser l’utilisation des jeux et installations d’extérieurs avec points de contact (par balisage physique, rubalise, etc.) ou assurer une désinfection régulière adaptée.
  • Proscrire la mise à disposition et l'utilisation de jouets collectifs ou assurer une désinfection après chaque manipulation.
  • Proposer des jeux et activités qui permettent le respect des gestes barrière et la distanciation physique (privilégier des activités non dirigées limitant l'interaction entre les élèves).
  • En cas de conditions climatiques inadaptées, et sans possibilité d'avoir un espace extérieur abrité permettant la distanciation physique, organiser les récréations en intérieur en favorisant un autre espace que celui de la classe (par exemple : salle de motricité). Dans ce cas, ventiler l'espace dédié préalablement et après la récréation.

Le journaliste Lionel Top, conscient de l'émotion suscitée par sa photo sur Twitter, a tenu à préciser : "Et si ces photos nous attristent, imaginez ce que ressentent les enseignants... « ça me fait mal au cœur, vous n’imaginez pas » me disait une instit’"

 

Sur le même sujet

Les + Lus