DIRECT. Coronavirus : suivez le festival virtuel "Chez toi" organisé par des artistes des Hauts-de-France

Vous avez toujours rêvé d’aller au concert dans votre jardin ou en pyjama ? Le premier festival virtuel régional « Chez toi » est fait pour vous. Pas d’excuse pour le manquer en cette période de confinement ! C’est gratuit, il suffit de liker la page Facebook de Muzicatouva.
 

Jef Kino et Seb Dil en concert au Splendid à Lille
Jef Kino et Seb Dil en concert au Splendid à Lille © Solene Top
C’est une idée un peu folle qui a germé il y a une dizaine de jours dans la tête de deux musiciens de la région, M. Rémi et Seb Dil : « On avait fait, chacun de notre côté, des live sur Facebook et on savait que comme nous, plein d’artistes étaient tristes de ne pas pouvoir donner de concert en ce moment ! Alors on a voulu se rassembler pour un grand moment de partage ! Bien sûr, cela ne remplacera pas nos concerts annulés mais cet événement nous permettra de partager nos talents pendant ces jours où nous sommes tous logés à la même enseigne : rester chez soi».
 

Une sacrée affiche !

M.Rémi et Seb Dil activent leurs réseaux et la machine s’emballe ! Ils tablent sur une dizaine d’artistes, c’est finalement une trentaine qui répondent présents, et pas des moindres ! Simon Fache, Jef Kino, Philippe Moreau des Mauvaises Langues, Thibaud Defever ou encore Rodrigue.
 
Le festival "Chez toi'
  

« On veut juste partager ! »

Les organisateurs ont donné carte blanche aux artistes. Chacun a entre 15 et 30 minutes pour jouer : « L’idée, c’est de montrer l’artiste dénudé de tout artifice, tout superflu. Il est chez lui, avec les moyens du bord. Par exemple, ceux qui sont d’habitude en groupe vont se retrouver tout seuls. Il n’y a pas de directive artistique, on veut juste partager. Il y aura un peu de reprises, mais surtout des morceaux à eux car la plupart sont auteurs-compositeurs.
Le but, c’est de divertir, de faire du bien, à nous comme au public ».

 
Le festival virtuel de musique "Chez toi"


Une véritable prouesse

Le festival « Chez toi » a lieu samedi et dimanche de 17h à 22h, une véritable prouesse : « Monter un festival de 10 heures de musique, avec 30 artistes, et en moins de 15 jours, c’est incroyable ! On a bossé comme des fous, on a contacté des tas de gens, on a stressé avec des problèmes techniques. Finalement, on a laissé tomber l’idée du direct total, trop compliqué. Chaque artiste va nous envoyer une vidéo enregistrée dans les conditions du direct et on les enchaînera dans notre Facebook live ».
 
  

« Les réseaux sociaux nous permettent de rester visibles ! »

Sego Len, harpiste originaire de Douai, est ravie de participer à ce festival. Pour elle, ce sera dimanche à 18h30. Si tout va bien, son album sortira début juin, une création artistique très originale avec texte, harpe, accordéon et musique électro. Le festival est tombé à point nommé : « J’avais du mal à me remettre à la harpe ces temps-ci. La sortie de mon album prend du retard. C’est difficile de ne pas avoir de perspectives. Heureusement cette proposition est arrivée : elle me permet de retrouver une hygiène de vie sur mon instrument et de travailler, d’avoir des moments de production. Et puis les réseaux sociaux nous permettent de rester visibles ! ».

 
Un message tout en musique de Sego Len
 

Peut-être une deuxième édition ?

Le festival est bien sûr gratuit. Il suffit de liker la page Facebook de l’association Muzicatouva pour en profiter. En attendant, qui sait, une deuxième édition. Seb Dil sourit : « Des artistes continuent  à nous contacter. On doit refuser du monde ! ».


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus : envie d'évasion musique concerts festival culture solidarité insolite loisirs sorties et loisirs événements
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter