Disparition inquiétante de Brandon et John à Liévin : ouverture d'une information judiciaire

Le parquet de Béthune a ouvert mardi une information judiciaire pour "disparition inquiétante", alors que Brandon (16 ans) et John (15 ans) n'ont donné aucun signe de vie depuis deux semaines. 

"Un juge d'instruction est saisi et une information judiciaire est ouverte pour permettre d'avoir plus de dispositifs juridiques" pour retrouver Brandon Winkel, 16 ans, et John Capelliez, 15 ans, indique le parquet de Béthune. 

Les deux amis ont disparu ensemble le mardi 26 avril dernier à Liévin, et n'ont donné aucune nouvelle depuis. Depuis plus de quinze jours, "il y a eu beaucoup d'investigations et énormément de procès-verbaux", précise une source proche de l'enquête. Tout l'environnement des deux adolescents a été sondé, beaucoup de proches ou fréquentations ont été entendus, mais l'enquête de la brigade des mineurs de Lens est toujours au point mort. 


Témoignages

Certains témoignages ont fait part de la présence de Brandon à Courrières ou encore à Bully-les-Mines, mais les recherches n'ont rien donné. L'ouverture de cette information judiciaire pour disparition inquiétante devrait permettre d'engager plus de moyens pour localiser les adolescents disparus. 

On sait que le profil Facebook de Brandon Winkel a été consulté ces derniers jours (messages lus, et demande(s) d'ami(s) acceptée(s)), mais aucun post n'y a été publié. Une réquisition judiciaire auprès du réseau social a été demandée par les enquêteurs.


Toute personne disposant d'informations relatives à cette double disparition, est priée de contacter le commissariat de police de Lens au 03 21 13 50 00.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité