Dunkerque - Calais : 44 jeunes douaniers recrutés pour le Brexit déjà priés de quitter leur poste ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par TM
Un douanier au terminal Transmanche de Calais (Illustration).
Un douanier au terminal Transmanche de Calais (Illustration). © DENIS CHARLET / AFP

44 douaniers stagiaires recrutés et formés en 2019 à Dunkerque et Calais en vue du Brexit ont une semaine pour choisir une nouvelle affectation. "Socialement intenable", selon la CFDT Douanes, qui dénonce une méthode brutale.

44 douaniers stagiaires fraichement recrutés à Dunkerque et Calais en vue du Brexit ont été avertis ce 28 janvier qu'ils allaient devoir rapidement quitter leur poste, pour lequel ils avaient été spécifiquement embauchés et formés, a-t-on appris de source syndicale.

"On leur dit aujourd’hui que ce n’est plus possible, explique le secrétaire général de la CFDT Douanes David-Olivier Caron. On leur a proposé une liste de 30 postes en Ile-de-France, le reste dans les Hauts-de-France (Lille, Tourcoing, Dunkerque)".


"Conséquences terribles"


Selon M. Caron, les jeunes douaniers n'ont qu'une seule semaine pour prendre leur décision et choisir leur nouvelle affectation, prévue pour être effective  le 1er mars prochain.

"Ces gens sont venus s’installer ici avec leurs familles, les épouses ont parfois démissionné pour venir, les enfants sont inscrits à l'école... Il y a des conséquences sur certaines familles qui sont terribles", dénonce le syndicaliste. "On dit qu’il y a un Brexit, mais il n’y a pas de Brexit concrètement ! Le principe est acté mais ça peut encore durer longtemps", conclut-il. Le Brexit doit pourtant être acté ce vendredi 31 janvier à minuit.

 
Sollicitée, la direction des douanes n'a pas encore répondu à nos questions. 

  Début 2019, un mouvement de protestation des douaniers avait duré près de trois mois. Les fonctionnaires réclamaient plus de moyens, notamment en vue du Brexit. Un accord avec leur ministre de tutelle Gérald Darmanin avait mis fin au conflit en mai.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.