Cet article date de plus de 5 ans

Dunkerque : le carnaval sous haute surveillance

Dès janvier, ce sera le coup d'envoi du carnaval de Dunkerque. Cette année, l'événement est très encadré en raison de l'état d'urgence. Un arrêté prévoit ainsi de réduire le parcours des Bandes. Une décision qui fait du bruit. 
Entrer dans la bande du carnal de Dunkerque, en janvier 2016, ça voudra d'abord dire accepter de se faire fouiller. Le conseil municipal de Dunkerque a, en effet, décidé d'installer un périmètre de sécurité autour des bandes du carnaval en raison de l'état d'urgence.

Résultat : un parcours raccourci, des barrières et des contrôles systématiques.
Dunkerque sécurité ©France 3 NPDC

Un surcoût de 70 000 euros

La ville pourrait déployer plus d'une centaine d'agents supplémentaires, notamment pendant les Trois Joyeuses. Surcoût estimé d'une telle opération : environ 70 000 €. Neuf caméras de surveillance seront également installées.

Les bals, eux aussi procèderont à quelques aménagements avec des caméras supplémentaires. Mais pas de quoi freiner l'envie des carnavaleux qui peuvent déjà acheter leurs places

Toutes les mesures de sécurité vont être présentées au Préfet du Nord. C'est lui, en dernier lieu, qui donnera son feu vert au Carnaval 2016.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
carnaval de dunkerque culture fêtes locales