• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Ensemble c'est mieux - Hauts-de-France

L'émission solidaire du lundi au vendredi à 10h50
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux - Hauts-de-France

L'intérêt des protéines dans notre alimentation

L'intérêt des protéines dans notre alimentation

Les protéines alimentaires jouent un rôle essentiel dans l’organisme. Où les trouve-t-on et en de quelle quantité en avons-nous besoin ? Marie Samier, diététicienne, vous éclaire sur ces éléments dont on entend tant parler.

Par MM avec Marie Samier, diététicienne, chroniqueuse dans 9h50 le matin Hauts-de-France.

Les protéines permettent la synthèse de nouvelles cellules ainsi que le renouvellement des tissus musculaire, de la matrice osseuse et des phanères (organes de protection riches en kératine : ongles, poils, cheveux, dents).

Elles sont également impliquées dans de nombreux processus tels que la réponse immunitaire, le transport de l’oxygène dans l’organisme ou la digestion. De plus, les produits d’origine animale sont pourvus d’acides aminés essentiels.


Où trouve-t-on les protéines ?

Source animale : viande, poisson, oeufs, produits laitiers. Ces protéines sont les mieux absorbées par l'organisme

Source végétale : fruits, légumes, légumineuses
 
Son d'avoine13g de protéines pour 100g
Quinoa, épeautre14g de protéines pour 100g
Graines de chia, pois chiches, noix17g de protéines pour 100g
Graines de courge25g de protéines pour 100g
Soja36g de protéines pour 100g


Contrairement aux produits d’origine animale, les aliments d’origine végétale ne contiennent pas les neuf acides aminés nécessaires à l’homme.


Les protéines doivent représenter 15% des apports alimentaires journaliers. Soit, pour un homme d’âge moyen pesant 70kg, avec une activité physique modérée : 56g de protéines par jour !

Par exemple : 3 yaourts, 400g de légumes, une portion de viande ou de poisson, 200g de féculents. En général on consomme plus que cela, mais pas toujours aussi bien équilibré.

Attention à la surconsommation de protéines ! L’organisme ne peut pas tout assimiler d'un coup, sinon les reins bloquent. Prenez donc vos précautions dans le cadre d'un régime hyper-protéiné, cela peut être dangereux à long terme.

À l'inverse, le manque de protéines peut mener à une faiblesse physique et de l'anémie.

Il faut donc apprendre à bien doser et varier les sources de protéines : viande blanche, viande rouge, produits laitiers, légumineuses...

Évitez les produits industriels trop transformés et les protéines issu d’un élevage en batterie.

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française