"Enlysée", la boutique qui parodie celle de l'Elysée, reverse 30 000 euros à des associations d'aide aux sans-abris

La boutique en ligne parodique comptabilise déjà plus de 3 000 commandes. Elle va reverser une partie de ses bénéfices à trois associations d'aide aux migrants et aux sans-abris.

Le projet Enlysée utilise des phrases polémiques d'Emmanuel Macron pour en faire des vêtements ou des objets.
Le projet Enlysée utilise des phrases polémiques d'Emmanuel Macron pour en faire des vêtements ou des objets. © JACQUES DEMARTHON / AFP
Un t-shirt "Je coûte un pognon de dingue", un sweat "Dernier de cordée", un mug "Je traverse la rue" ou encore un tote bag "Président de la Start-up France... Les goodies des petites phrases et punchlines d'Emmanuel Macron s'arrachent sur le site enlyseeboutique.fr, qui parodie la boutique de produits dérivés de l'Élysée.

Le site a été créé il y a un peu plus d'un mois et il totalise déjà 3 000 commandes. Les fondateurs de cette boutique parodique, trois jeunes de Calais et Lille, ont reversé 30 000 euros aux associations SALAM, l'Auberge des Migrants et à la Fondation Abbé Pierre.
 
Les bénéfices sont distribués aux associations ce vendredi à Calais. Chacune a récupéré un chèque de 10 000 euros, ce qui représente 10% des dépenses de Salam, par exemple, qui distribue près de 500 repas par jour.

Et les membres des associations, notamment l'Auberge des migrants, se sont prêtés au jeu en portant les sweats et masques vendus sur le site parodique.
 
© France 3

 

Nouveaux goodies en vue


"Ca nous permet de faire ce qu'on ne fait jamais, d'acheter un peu de fruits à des grossistes, acheter des chaussettes, des gants... Ce sont des frais qu'on est souvent amené à reporter", confie le président de Salam, Jean-Claude Lenoir à Franceinfo.

Et les Nordistes préviennent : "On revient très bientôt avec de nouvelles idées disruptives pour Noël, drôles et dédramatisantes comme à notre habitude".  L'un des fondateurs, Manu, en profite pour lancer un appel au président : "On attend avec impatience qu'Emmanuel Macron devienne le parrain de la boutique de l'Enlysée, ça nous ferait très plaisir !"
 
Il n'est donc pas exclu que le "Je ne lâche rien", lancé par le président en Normandie se retrouve prochainement parodié sur un mug ou un t-shirt...

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite sorties et loisirs économie politique consommation