Pourquoi apprendre le néerlandais peut être un atout pour la région

L'apprentissage du néerlandais en Nord-Pas-de-Calais donnerait lieu à des opportunités économiques pour la Fédération des langues germaniques. / © MAX PPP
L'apprentissage du néerlandais en Nord-Pas-de-Calais donnerait lieu à des opportunités économiques pour la Fédération des langues germaniques. / © MAX PPP

La Fédération des langues germaniques en France tenait une conférence de presse samedi à Dunkerque. Elle a plaidé en faveur de l'enseignement du néerlandais dans le Nord-Pas-de-Calais. La maîtrise de cette langue représenterait un avantage pour aller travailler de l'autre côté de la frontière

Par Avec agence

A l'avenir, parler néerlandais dans le Nord-Pas-de-Calais pourrait rapporter gros. C'est en tout cas ce que pense la Fédération des langues germaniques en France, venue encourager la culture et la langue néerlandaise en Flandre française lors d'une conférence de presse samedi à Dunkerque

"Nous voulons une meilleure reconnaissance du néerlandais et du flamand dans la région (du Nord-Pas-de-Calais, ndlr), une plus forte visibilité par exemple dans les médias et le monde culturel, et bien sûr des cours de néerlandais à l'école", a souligné samedi la présidente de la Fédération, Monique Matter.

L'exemple de l'allemand en Alsace

Cette Fédération des langues germaniques se base sur l'exemple de l'Alsace où elle a monté une initiative similaire de promotion et protection de la langue allemande et des différents dialectes locaux. L'association y est même parvenue à insérer la langue allemande dans les programmes des cours pour les élèves qui le souhaitent, et ce de la maternelle jusqu'au supérieur. 27 000 élèves alsaciens suivent ainsi aujourd'hui des cours d'allemand sur base volontaire.

La Fédération des langues germaniques ambitionne de reproduire ce succès dans le Nord-Pas-de-Calais. Elle entend à cet effet soutenir les quelques initiatives de promotion du néerlandais déjà existantes ici et là en Flandre française, mais surtout les développer davantage.

Opportunités d'emploi

L'enjeu est évidemment culturel et touristique, mais aussi économique. "En (province belge de) Flandre occidentale, les entreprises peinent à trouver de la main-d'oeuvre, alors que dans le Nord de la France, il y a beaucoup de jeunes diplômés qui ne trouvent pas de travail...", fait ainsi valoir Henri Vaassen, professeur de néerlandais à Dunkerque. 

On pourrait aussi argumenter qu'apprendre le néerlandais permet de connaître un peu mieux nos voisins de Belgique et des Pays-Bas, deux pays européens avec un poids économique conséquent. 

Sur le même sujet

Les + Lus