• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Selon une étude, la région Hauts-de-France est l'une des premières utilisatrices de pesticides

Tracteur agricole - illustration / © DENIS CHARLET / AFP
Tracteur agricole - illustration / © DENIS CHARLET / AFP

Une carte publiée par l'association de défense de l'environnement Générations futures place la région Hauts-de-France dans le top des plus gros consommateurs de pesticides français.

Par Boris Granger

Ce vendredi 12 juillet, l'association de protection de l'environnement Générations futures a publié une carte sur l'usage des pesticides dans les départements français en 2017. Le Pas-de-Calais et la Somme arrivent respectivement en quatrième et cinquième position des plus gros consommateurs, derrière la Gironde, la Marne et le Gard. L'Aisne se place quant à elle en neuvième position.
 


Trois départements dans les dix premiers

Cette carte s'appuie sur un jeu de statistiques rendu public le 1er juillet par le site gouvernemental data.eaufrance.fr. À l'inverse des précédentes données, basées sur les ventes, celles-ci s'appuient sur le code postal des acheteurs. Une perspective plus pertinente, puisqu'il arrive qu'un agriculteur achète des produits phytosanitaires dans un autre département que le sien.

Et le résultat est sans appel : les Hauts-de-France se placent en deuxième position des plus gros consommateurs de pesticides, derrière la Provence-Alpes-Côte-d'Azur et devant l'Île-de-France. Trois départements de la région sont en outre dans le top 10 des premiers utilisateurs français de produits phytosanitaires. À l'échelle de la région, ce sont 8 186 tonnes qui ont été déversées en 2017 pour environ 70 000 tonnes sur l'ensemble du territoire français.
 

Un territoire de cultures intensives

"Il y a deux explications à ce score dont on se passerait bien, analyse François Veillerette, porte-parole de Générations futures. On a déjà constaté que plus on allait vers le nord, plus le recours aux pesticides était important, aggravé par des conditions météorologiques plus difficiles qu'au sud. Par ailleurs, la région Hauts-de-France est un territoire de cultures intensives."

En effet, les trois cultures dominantes de la région sont le blé (plus de 56% des terres arables), la betterave et la pomme de terre : trois des cultures les plus gourmandes en pesticides. Par ailleurs, les grandes exploitations occupent plus de 61% du territoire.
 


Tout dépend de la surface agricole

Les données révélées par Générations futures ne signifient pourtant pas grand chose en elles-mêmes, puisqu'elles dépendent de la surface agricole du département. Il n'y a rien d'étonnant à ce que la quantité de pesticides achetés dans une petite région soit moindre par rapport à celle d'un grand territoire. Pour faire simple, il est parfaitement logique que la Corse utilise moins de pesticide que la Nouvelle-Aquitaine.

Dans les Hauts-de-France, la Surface agricole utile (SAU) - c'est-à-dire l'ensemble des terres arables, surfaces herbagères et cultures - s'élevait à 2 179 800 hectares en 2017, selon le site de statistiques du ministère de l'agriculture. Ainsi, chaque hectare de la région a reçu en moyenne 3,75 kg de pesticides.

Une marge de manœuvre importante

Au niveau départemental, le recours aux pesticides diffère. Le Pas-de-Calais se classe en tête de la région avec pas moins de 4,08 kg de pesticides par hectare, suivi de la Somme (3,86 kg) du Nord (3,78 kg), de l'Oise (3,74kg) et de l'Aisne (3,35 kg).
 

"Il y a une marge de manœuvre importante dans la région, explique François Veillerette. La route est toute tracée : des plans de réduction ont été proposés et il existe un cadre européen de restriction des pesticides. Il faut désormais que toute la profession embrasse les mêmes objectifs : le changement ne se fera pas dans les paroles, mais dans les actes."
 

Les 10 plus gros consommateurs de pesticides français :

1. Gironde (3.117 tonnes)
2. Marne (2.568 tonnes)
3. Gard (1.956 tonnes)
4. Pas-de-Calais (1.899 tonnes)
5. Somme (1.816 tonnes)
6. Hérault (1.809 tonnes)
7. Vaucluse (1.776 tonnes)
8. Charente maritime (1.701 tonnes)
9. Aisne (1.692 tonnes)
10. Eure et Loir (1.623 tonnes)

Sur le même sujet

Les postiers de Saint-Quentin en grève

Les + Lus