Festival Haute fréquence : à la demande de Xavier Bertrand, 13 Block déprogrammé pour son morceau “Fuck le 17”

La tournée des rappeurs de Seine-Saint-Denis, épinglés pour le clip du morceau "Fuck le 17", se voit amputée d'une deuxième date. / © 13 Block
La tournée des rappeurs de Seine-Saint-Denis, épinglés pour le clip du morceau "Fuck le 17", se voit amputée d'une deuxième date. / © 13 Block

13 Blocks ne se produira pas à l'Ouvre-Boîte de Beauvais le 23 novembre pour le festival Haute fréquence. Le président de la Région Xavier Bertrand a exhorté les organisateurs à annuler le concert des rappeurs de Sevran à cause du morceau Fuck le 17, jugé anti-police. Chose faite ce 13 novembre.

Par Valentin Pasquier

Le nom de 13 Block ne figure plus sur le site internet de Haute fréquence ce 13 novembre. L'organisation du festival de musique des Hauts-de-France a consenti à annuler le concert des rappeurs de Sevran (Seine-Saint-Denis) à l'Ouvre-boîte de Beauvais le 23 novembre, suite à une demande formulée par Xavier Bertrand le 7 novembre.

"Nous ne pouvons tolérer que des groupes de musiques (sic) appellent à la violence contre les forces de l'ordre," justifiait alors par courrier le président (ex-LR) de la Région à l'Association culturelle argentine (Asca), responsable de la salle de concert.

À Beauvais, on se refuse à parler de censure. "C'est le fruit d'une intense discussion avec le conseil régional, souligne Sarah Cherfaoui, la directrice de l'Asca. Ce qui nous intéresse, c'est de continuer notre projet artistique, proposer une offre culturelle riche. On continuera à programmer de nombreux groupes de rap." Actée depuis le 2 juillet, la venue de 13 Block dans l'Oise avait été motivée par le fait qu'il "fait partie de ceux qui se démarquent aujourd'hui sur la scène rap en France".
 

Un clip mis en cause

L'intervention de Xavier Bertrand fait suite à une polémique allumée début novembre par Fuck le 17, morceau de 13 Block pourtant sorti il y a plus de six mois, en avril 2019, sur leur premier album BLO. Mais en choisissant de mettre en images ce titre explicitement anti-police, les Sevranais se sont attirés les foudres des forces de l'ordre. 

Depuis la mise en ligne de leur clip sur YouTube le 1er novembre (voir ci-dessous), les critiques se multiplient. Éric Morvan, directeur général de la Police nationale, a réagi vertement à la vidéo, dans lequel "tout (...) est écœurant. Il n’existe pas de délit de bêtise, mais pour le reste, je ferai le nécessaire." Le secrétaire d'État Laurent Nunez a ensuite abondé dans son sens, annonçant que "la Justice (...) sera saisie".

 
 

Une deuxième annulation

Dans cette vidéo mise en ligne, le spectateur peut apercevoir les quatre membres du groupe s'adonner au trafic de stupéfiants, armés de M16 et de fusils à pompe factices. Les paroles du morceau, notamment le refrain "fuck le 17", ou encore "nique la police, nique la police" proférés face aux membres des forces de l'ordre, doigts d'honneur à l'appui, sont explicitement anti-police.

 


Face à ces réactions, les rappeurs voient deux de leurs dates de tournée annulées. Avant la déprogrammation de Haute fréquence, 13 Block avait déjà été retiré de l'affiche d'un concert à Chelles (Seine-et-Marne) le 29 novembre. Le maire (LR) Brice Rabaste estimait, au même titre que Xavier Bertrand, que le clip ne correspondait "pas aux valeurs et aux principes que souhaite porter la Ville de Chelles à travers la programmation de ses structures culturelles publiques".

Initialement, le festival Haute fréquence programmait 81 artistes dans une quarantaine de lieux des Hauts-de-France du 6 au 29 novembre. L'Asca invite les personnes ayant acheté leur billet à se rapprocher des points de vente pour être remboursés. Pour les entrées délivrées sur place, le remboursement sera possible en billeterie sur présentation du billet.
 

Sur le même sujet

Les + Lus