Cet article date de plus de 5 ans

Gonnehem : une marche blanche pour Antoine prévue ce dimanche

La famille d'Antoine Dupont, 15 ans, retrouvé mort dans le canal d'Aire après que son beau-père a reconnu l'avoir assassiné, organise une marche blanche ce dimanche. Elle partira à 15 heures du stade de Gonnehem.
Une marche blanche en hommage à Antoine, 15 ans, est organisée ce dimanche 13 mars à Gonnehem. Elle partira du stade à 15 heures, où l'USGB observera une minute de silence. L'annonce avait été faite il y a une semaine environ sur la page Facebook "En ta mémoire, Antoine" et avait été signée "sa famille". Depuis le 4 mars, sur cette même page, un message indique : "Nous communiquerons la date de l'enterrement quand nous l'aurons..."

La page Facebook "En ta mémoire Antoine", qui pendant un an, avait relayé les appels à témoins, recueille depuis quelques jours de nombreux témoignages en hommage à l'adolescent retrouvé mort mercredi matin dans le canal d'Aire, un an après sa disparition. Une cagnotte pour aider la famille a également été lancée. Elle a déjà recueilli 1940 €. Des commerçants de Gonnehem organisent également une collecte.

Bonjour, je suis Annabel la voisine d'Antoine et de sa maman. J'ai créé cette page lors de la disparition d'Antoine il y...

Posté par En ta mémoire, Antoine. sur jeudi 3 mars 2016


Le beau-père d'Antoine, a été mis en examen pour "assassinat" et écroué. Placé sous mandat de dépôt, le beau-père, qui a tout avoué lors de sa garde à vue, encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Reprise des interrogatoires

Les interrogatoires avait repris un an après la disparition d'Antoine. Son beau-père, dernier à l'avoir vu a été questionné à nouveau par les enquêteurs. C'est à ce moment là qu'il a expliqué aux gendarmes qu'il avait attendu que sa compagne parte au travail pour étrangler l'enfant dans son sommeil avec du fil de fer. Il aurait ensuite recouvert le corps d'une bâche et l'aurait lesté avec des parpaings pour empêcher que le corps remonte à la surface. Tout en alertant régulièrement la presse et en faisant mine de collaborer avec les enquêteurs, "il se rendait régulièrement sur les lieux pour remettre des parpaings et éviter que le corps ne se déplace en raison du courant", a expliqué le procureur de la république de Béthune.

"Sur les indications" du meurtrier présumé, la bâche avec laquelle le corps a été transporté jusqu'au fleuve a été retrouvée, de même que "du fil de fer servant à attacher les parpaings". Le crime, a encore déclaré le procureur, pourrait s'expliquer par le fait que les relations entre le beau-père et l'adolescent "n'étaient pas au beau fixe".

Le mensonge du beau-père et la découverte du corps d'Antoine ont suscité beaucoup d'émotion à Gonnehem et dans toute la région.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers marche blanche