Cet article date de plus de 5 ans

Ham (80) : l’usine Pentair annonce sa fermeture, 130 emplois menacés

A quelques jours des fêtes de fin d’année, la direction du groupe Pentair Griss annonce la fermeture prochaine du site basé à Ham dans la Somme, spécialisé dans la robinetterie industrielle. Pas moins de 130 personnes pourraient perdre leur emploi.
Pour les salariés du groupe Pentair Griss, l’incompréhension est totale. Comme le rappellent les affiches placardées par les salariés devant l'usine « 4 millions de bénéfices en 2015, 132 licenciements en 2016 ». Le site de Ham réalise des résultats positifs. Il est rentable. Le carnet de commande est plein. 

Mais la direction de Pentair Griss veut fermer ce site spécialisé dans la robinetterie, laissant à l’abandon au moins 130 salariés. La décision a été annoncée il y a deux jours par l’entreprise américaine qui aurait évoqué une situation économique difficile à l'échelle mondiale.



Hier, le député de la Somme Stéphane Demilly s’est rendu sur place. « Comment un groupe industriel peut-il se séparer d’une usine qui a 8,4 millions d’euros inscrits au carnet de commande, des prévisions à 31 millions d’euros, qui dégage 18% de marge brut et qui est la plus rentable d’Europe ? C’est un raisonnement totalement inacceptable humainement et incompréhensible économiquement ! », a-t-il déclaré dans un communiqué. Le député UDI a annoncé qu’il avait demandé au groupe Pentair de revoir sa position, il a également précisé qu’il allait saisir le gouvernement "pour qu'il s'empare de ce dossier au plus vite".

Plus d'informations à venir

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
licenciement emploi société économie