Harcèlement scolaire à Condé-sur-l'Escaut : un élève suspendu dans le vide par les pieds

C'est un élève du Lycée du Pays de Condé qui était harcelé depuis le la rentrée de septembre. / © B. Espalieu - France 3
C'est un élève du Lycée du Pays de Condé qui était harcelé depuis le la rentrée de septembre. / © B. Espalieu - France 3

Un élève du Lycée du Pays de Condé vient de déposer plainte, après avoir été victime de harcèlement scolaire depuis le début de l'année scolaire. Il aurait été suspendu dans le vide à deux reprises par d'autres adolescents de l'établissement. 

Par @f3nord

Le parquet de Valenciennes vient d'être saisi d'une affaire de harcèlement scolaire au sein du Lycée du Pays de Condé à Condé-sur-L'Escaut.

C'est la brigade de la sûreté urbaine du commissariat de la ville qui a pris l'initiative, ce mardi, de se rendre dans l'établissement suite à la parution dans La Voix du Nord d'un article rapportant une grave agression commise à l'encontre d'un élève.

Sur place, les enquêteurs ont pu identifier la victime, un lycéen de 15 ans, qui a été entendu et qui a déposé plainte.

Suspendu dans le vide

Selon une source policière, l'adolescent était depuis la rentrée scolaire le souffre-douleur de plusieurs élèves, peut-être de sa propre classe. Selon des témoignages recueillis sur place,  il était harcelé par plusieurs individus, soutenus par les rires nourris d'autres camarades. Un calvaire qui termine maintenant sur le bureau du Procureur de la République. 
"L’élève–victime âgé de 15 ans a été entendu ce matin et a indiqué avoir été suspendu dans le vide à deux reprises  les 21 et 28 septembre 2016 par un groupe d’élèves. Les auteurs principaux seraient au nombre de quatre", a indiqué le procureur François Pérain, qui souligne que l'enquête ne fait que débuter. 

C'est du haut d'une passerelle intérieure reliant deux bâtiments du Lycée, que la victime a été suspendue par les pieds. / © Capture France 3
C'est du haut d'une passerelle intérieure reliant deux bâtiments du Lycée, que la victime a été suspendue par les pieds. / © Capture France 3

Ce lundi, des professeurs ont débrayé en apprenant les faits. Ils réclament des sanctions contre les élèves qui ont mené ce harcèlement et contre leurs complices. 


Sur le même sujet

Les + Lus