Hausse des contaminations à la Covid-19 : l'Oise et la Somme parmi les départements qui inquiètent

La situation sanitaire est inquiétante particulièrement dans l'Oise et la Somme où le taux d'incidence a augmenté ces derniers jours. Des mesures pourraient être annoncées jeudi 25 février par le Premier minitre, Jean Castex, concernant ces deux départements.

Test Covid réalisé à Estrées-Saint-Denis dans l'Oise mercredi 24 février
Test Covid réalisé à Estrées-Saint-Denis dans l'Oise mercredi 24 février © FTV

La situation "est très préoccupante dans une dizaine de départements", a déclaré mercredi 24 février Gabriel Attal, à l'issue du Conseil des ministres. Cette dégradation "impose des mesures rapides et fortes", a précisé le porte-parole du gouvernement, en indiquant que le Premier ministre Jean Castex tiendrait une conférence de presse jeudi 25 février.

La Picardie pourrait être concernée par ces nouvelles mesures. Ces derniers jours, les départements de l'Oise et la Somme enregistrent un taux d'incidence en hausse. 

Dans l'Oise en particulier, le taux d'incidence est passé en une semaine de 220 à 262 cas pour 100 000 habitants, soit une augmentation de 18%. Des territoires en particulier sont concernés : le Liancourtois, le Pays d'Oise et d'Halatte, mais également le Creillois, où se trouvent la majorité des derniers clusters. Le variant anglais correspond à 40% des nouvelles contaminations ces sept derniers jours alors que le variant sud-africain, moins virulent, est à 3,7%. 

"Ce qui nous préoccupe surtout c'est une situation des hôpitaux dans le département qui est très tendue. À l'hôpital de Creil par exemple, 100% des opérations de chirurgie ont dû être déprogrammées", indique Cyriaque Bayle, directeur du cabinet du préfet de l'Oise. 

Dans la Somme, même constat. En une semaine, le taux d'incidence est passé de 258 cas pour 100 000 habitants 294 cas. Avec en particulier un taux d’incidence élevé chez les plus de 65 ans : 290 cas pour 100 000 habitants.

262 000 injections de vaccin réalisées dans les Hauts-de-France

En parallèle, la campagne de vaccination continue de se déployer dans la région des Hauts-de-France, avec plus de 262 000 injections réalisées à ce jour. 

Dans l'Oise, plus de 20 700 personnes ont reçu leur première injection, en plus des résidents en Ehpad. 

Dans le département de la Somme, plus de 30 000 injections ont été réalisées et plus de 10 000 personnes ont reçu les deux injections. Cette semaine, 5000 nouvelles doses de vaccins Pfizer ont été livrées en plus des 4 800 doses du vaccin Astrazeneca. Celui-ci sera d'ailleurs utilisé à compter du 25 février en médecine de ville, pour la vaccination des personnes de 50 à 64 ans atteintes de comorbidités. 

"Au regard de la situation épidémique dans l’ouest du département, 4800 doses du vaccin Moderna ont été livrées afin de permettre la vaccination de 2 400 personnes", précise enfin la préfecture de la Somme. Les personnes de plus de 85 ans sont prioritairement ciblées pour ces vaccinations.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société