Selon l'Insee, il y aurait 600 000 habitants en moins en 2070 dans les Hauts-de-France

Publié le
Écrit par Leslie Larcher .

La population dans les Hauts-de-France pourrait s’établir, en 2070, à 5,4 millions d’habitants, soit 600 000 personnes de moins qu’en 2018. Des chiffres qui sont le fruit d’une projection de l’Insee, qui effectue tous les cinq ans cette simulation à l’échelle nationale et dans les régions, basée sur les tendances démographiques actuelles. Sans anticipation, donc, de l’impact du réchauffement climatique sur les populations.

Qui seront les habitants des cinq départements des Hauts-de-France en 2070 ? L’échéance, dans 48 ans, semble encore bien loin. Pourtant, une projection de l’Insee basée sur les tendances démographiques actuelles permet d’ores et déjà de se faire une idée de la future démographie de la région, qui comptera 5,4 millions d’habitants à l’horizon 2070. C’est 600 000 personnes de moins qu’en 2018, point de départ de cette simulation. Chaque année, les Hauts-de-France perdraient ainsi 11 500 personnes en moyenne. 

Malgré cette baisse de 10% et un taux de croissance annuel négatif, les Hauts-de-France seraient la 5ème région la plus peuplée derrière l’Île-de-France, l’Auvergne-Rhône-Alpes, la Nouvelle-Aquitaine et l’Occitanie, alors qu’elle se trouvait en 3ème position en 2018. 

Une population qui vieillit

Fait notable, elle serait la "seule région de métropole à cumuler un solde naturel et un solde migratoire négatifs". C’est-à-dire un nombre de décès supérieur à celui des naissances, qui chute également dans le reste de la France, et un nombre de départs supérieur à celui des personnes qui viennent s’installer.

Comme ailleurs dans l’hexagone, le vieillissement de la population se poursuivrait : le nombre de personnes de 75 ans ou plus doublerait quasiment d’ici 2070 et la région compterait 400 000 personnes de plus de 65 ans en plus. Tendance inverse, la part des moins de 65 ans diminuerait de 20%, soit 1 million en moins. 

L’âge moyen dans les Hauts-de-France s’établirait alors à 45 ans en 2070, contre 40 ans en 2018. Si l’on compare au reste de la France, où la moyenne d’âge sera de 48,5 ans, l’indice de vieillissement de la région reste tout de même moins prononcé.

Des jeunes toujours présents

Les Hauts-de-France pourrait d’ailleurs se targuer d'être la région la plus jeune du territoire national après l’Île-de-France, malgré une baisse de 26 à 21% de la part des jeunes de moins de 20 ans. En effet, plus qu’ailleurs notamment à cause d’un marché du travail moins dynamique, les départs concernent les populations jeunes, ce qui amplifie le phénomène de vieillissement. 

À l’échelle des départements, tous concernés par le recul démographique, le Nord et l’Oise pourraient limiter son impact, respectivement grâce à la jeunesse de la population et à la proximité avec l’Île-de-France.

L’Aisne et le Pas-de-Calais feraient face à davantage de difficultés et la Somme, “dans une situation intermédiaire, parviendrait à équilibrer son solde migratoire grâce à l’attractivité de son littoral”. Des évolutions différenciées qui font toutefois face, comme le reste de la France, aux mêmes problématiques démographiques.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité