• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Hauts-de France : votre commune est-elle raccordable à la fibre ?

L'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) vient de publier une carte de suivi des déploiements très haut débit dans l'Hexagone. Elle permet aux internautes de savoir ce qu'il en est dans leur département ou leur commune.

Par Célia Mascre

Quelle couverture en réseaux FttH (fiber to the home) pour votre commune ? En un clic, consommateurs, entreprises et collectivités peuvent avoir une visibilité sur les réseaux actuels et sur l'arrivée des nouveaux réseaux sur une zone donnée.

Vue d'ensemble sur la région



Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce ne sont pas les plus grandes villes qui sont le mieux dotées. Dans la Somme, les zones entourant les communes de Vignacourt et Flesselles (au nord-ouest d'Amiens), Aubigny, Corbie, Bonnay, Lahoussoie (à l'est d'Amiens) ainsi que Salouël (au sud d'Amiens) et Friville-Escarbotin (Vimeu) figurent en bleu : leur taux de locaux raccordables est donc supérieur à 80%.


Les grandes villes de l'Aisne sont certes plutôt gâtées : les alentours de Noyon, Chauny, Tergnier et Bohain-en-Vermandois sont à 80% de couverture. Dans le Nord, Lille est en bleu clair : elle se situe donc entre 25 et 50% de taux de locaux éligibles à la fibre. En revanche, les villes qui l'entourent sont à 80% : cela concerne Marquette-lez-Lille, Marcq-en-Barœul, Wasquehal, Villeneuve d'Ascq et Mouvaux. 

Du côté de Calais, Coquelle, Sangate, Cappelle-la-Grande Hoymille et Loon Plage sont à 80%. Ce n'est pas le cas de Calais même ou encore Gravelines (qui se situent entre 10 et 25%).

Des zones totalement oubliées

Une bonne partie du territoire apparaît en blanc : cela signifie qu'il n'y a aucune couverture pour la fibre. Fait notable, la ville de Beauvais et ses alentours figurent en vert clair : le taux de locaux raccordables se situe entre 10% et 25%. C'est également le cas pour la ville de Compiègne. 

La ville de Soissons est en rose pâle : son taux de locaux raccordables en FttH se situe entre 0% et 10%. Même chose pour les Cambraisiens, Audomarois (Saint-Omer) et Loossois (sud de Lille) qui sont bien mal dotés en terme de couverture. 


La France à la traîne


Cette carte détaillée met en lumière d'importantes lacunes. Seulement 2,9 millions de personnes sont abonnées à un abonnement fibre en France. Un chiffre largement insuffisant pour le gouvernement, qui souhaite accélérer la cadence.

Lancé au printemps 2013, le Plan France Très Haut débit vise à couvrir l'intégralité du territoire en très haut débit d'ici 2022. Mais Emmanuel Macron veut accélérer et a annoncé une couverture à 100% en 2020.

Et pour cause, la France figure parmi les cancres de l'Europe en la matière, avec un taux de pénétration de 11,1% contre 45,2% pour la Lettonie (chiffres issus d'une étude de l'IDATE et datant de février 2017). La volonté de l'Arcep de jouer la carte de la transparence avec cette carte pourrait pousser les opérateurs à réagir en investissant davantage.


A lire aussi

Sur le même sujet

Le film "Merci patron !" de François Ruffin a dépassé les 300 000 entrées

Les + Lus