• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Histoires 14-18 : La Panne, ville libre

Le roi Albert pendant la guerre / © - BDIC Fonds Valois
- Gallica BNF
- Pathé Gaumont
Le roi Albert pendant la guerre / © - BDIC Fonds Valois - Gallica BNF - Pathé Gaumont

La Panne (B) : sa plage, longue de 5 kilomètres et ses dunes - les plus belles de la mer du Nord. Quand la guerre éclate, La Panne est un village de pêcheurs de crevettes et une portion de territoire qui a échappé à l’envahisseur où le roi Albert résidera toute la durée de la guerre. 

Par France 3

Invasion allemande en Belgique

15 octobre 1914 : l’Allemagne s’empare de quasiment toute la Belgique ; Grâce à l’inondation volontaire de la plaine de l’Yser, l’armée belge peut se replier dans cette petite partie du royaume restée libre.
C’est le cas de La Panne où le roi Albert, commandant en chef de l’armée choisit de s’installer auprès de ses troupes.

Une ville stratégique pour un repli vers la France

Située à la frontière, La Panne permettrait au roi des Belges de fuir vers la France ou par la mer encas d’attaque allemande. Le roi et son épouse s’installent dans trois villas promues Palais Royal.
La plage et les dunes servent de camps d’entraînement pour les régiments au repos. Le roi Albert les passe régulièrement en revue et remet des médailles aux combattants blessés.

Une capitale temporaire

Un grand hôtel, l’Océan est aménagé en hôpital militaire. Au plus fort de la guerre, il accueillera jusque 2000 lits.
De nombreux chefs d’état et hauts-gradés se rendent à La Panne pour rencontrer le roi Albert. Son gouvernement a trouvé refuge en France près du Havre mais le roi des Belges ne quittera jamais La Panne. La
Panne, ville libre, symbole de la neutralité
Jalousement défendue du royaume de Belgique.
Histoires 14-18 : La Panne, ville libre
Source archives : - BDIC Fonds Valois - Gallica BNF - Pathé Gaumont  - France 3 - F. Mabille

 

Sur le même sujet

REPLAY. "Lille, la plus grande braderie du monde"

Les + Lus