Impôt sur le revenu et taxe d'habitation : dans quelles villes les habitants profitent le plus des baisses en 2020 ?

Pour les foyers fiscaux qui en bénéficient, ces baisses sont évaluées en moyenne à près de 1000 euros.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © FREDERIK GILTAY / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS
Faites-vous partie des bénéficiaires de la baisse de l'impôts sur le revenu et de la taxe d'habitation ? Le Ministères des Finances communique ce jeudi 13 février sur le nombre de foyers fiscaux qui en profitent. On compte deux baisses :

L'impôt sur le revenu a vu son barème baisser dans la loi de finances pour 2020, au bénéfice de 17 millions de foyers fiscaux. Cette baisse, applicable depuis janvier, est liée à la réforme prélèvement à la source, indiquent les services ed l'État.

La taxe d'habitation, de son côté, ne sera plus payée par 80% des Français sur leur résidence principale. Cette suppression concerne 8,8 millions de foyers fiscaux.

 

Où en profite-t-on le plus ?


Voici, par département, le nombre de foyers fiscaux qui profitent à la fois de la baisse de l'impôt sur le revenu et de la suppression ou du dégrèvement de la taxe d'habitation :
Voici le détail, dans les communes de plus de 5000 habitants. Vous pouvez chercher par ville, et trier la colonne de votre choix.
 

C'est à Béthune (Pas-de-Calais) que le gain d'argent est le plus important (1347 euros en moyenne), et à Montataire (Oise) qu'il est le plus bas (720 euros en moyenne).

En revanche, c'est à Amiens (Somme) qu'on trouve le plus de foyers fiscaux qui bénéficient de ces réductions (27 788 foyers), et à Béthune qu'il y en a le moins (1993 foyers concernés).

 

Qui en profite ?


La loi de finances pour 2020 prévoit une baisse de 5 milliards d'euros de l'impôts sur le revenu à compter de l'imposition des revenus 2020. Les différentes tranches d'imposition, en fonction du revenu imposable, vont changer de barème :
En ce qui concerne la taxe d'habitation, elle sera définitivement supprimée pour 80% des foyers fiscaux. Pour les 20% restants, l'allègement (ou dégrèvement) sera de 30% en 2021, puis de 65% en 2022.

Cette répartition se fonde sur le montant du revenu fiscal de référence et sur le quotient familial, calculé sur la situation familiale (1 pour un célibataire sans enfant, 2,5 pour un couple marié ou pacsé avec un enfant, etc.)

Ainsi, un foyer avec un quotient familial de 1 verra sa taxe d'habitation supprimée si son revenu fiscal 2019 ne dépasse pas 27 432 euros. Pour un quotient familial de 2, ce seuil est fixé à 43 688 euros. Pour un quotient de 5, il est de 80 264 euros.

Le site du Ministère de l'Économie propose un simulateur pour calculer la baisse, ou pour savoir si vous êtes concerné par la suppression pure et simple de la taxe d'habitation.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
impôts économie consommation