Cet article date de plus de 8 ans

Où voir du football chez nos voisins anglais ?

Des stars de Chelsea ou d'Arsenal aux ambiances surchauffées des divisions inférieures, suivez le guide.
© Wikicommons/AFP

Une ferveur sans égal, des chants qui résonnent pendant 90 minutes, des grandes stars qui s'affontent sur un gazon impeccable et devant des tribunes pleines, de la bière tiède et du fish and chips à la buvette... bienvenue dans l'univers si particuler du football anglais qui fait encore rêver plus d'un passionné du ballon rond !

La patrie du football n'étant qu'à une demi-heure du Nord Pas-de-Calais, via le tunnel sous la Manche, nous vous proposons un petit guide des stades du sud-est anglais, via cette carte interactive où vous trouverez notamment tous les tarifs pour assister à un match de Premier League et des ligues professionnelles inférieures, où l'ambiance vaut souvent le détour.


Afficher Où aller voir un match de foot dans le sud-est de l'Angleterre ? sur une carte plus grande.


L'Angleterre a ceci de particuler qu'elle compte 4 divisions entièrement professionnelles (contre 2 seulement en France) : la Premier League, le Championship (2e division), la League One (3e division) et la League Two (4e division). La Conference National (5e division), semi-professionnelle, constitue le dernier échelon national.

Les clubs de Premier League

Le sud-est anglais compte cette saison six clubs au sein de l'élite, tous situés à Londres : Arsenal Chelsea TottenhamFulhamQueens Park Rangers et West Ham.Les trois premiers cités sont de loin les plus prestigieux et les plus titrés. Ce sont ceux aussi qui comptent le plus grand nombre d'abonnés. Conséquence : les matches se jouent souvent à guichet fermé, y compris à l'Emirates Stadium, l'imposant stade de 60 000 places d'Arsenal.

Les fans du LOSC qui voudraient voir Gervinho jouer là-bas ou admirer de nouveau le talent d'Eden Hazard à Stamford Bridge, l'enceinte de Chelsea, devront donc s'y prendre à l'avance et y mettre le prix. Pour un match d'Arsenal, la place pour adulte la moins chère est à 30£ (38 euros). A Tottenham, c'est 32£ (40 euros) pour une petite affiche. Et à Chelsea, c'est minimum 50£ (63 euros) ! Les jours de match des vendeurs à la sauvette proposent des billets au marché noir, mais les tarifs sont encore plus élevés... et la validité du ticket loin d'être garantie...

Le stade de Fulham et sa célèbre tribune en bois.
Le stade de Fulham et sa célèbre tribune en bois. © Wikicommons

Un match à Fulham, QPR (le club de Djibril Cissé) ou West Ham (le club d'Alou Diarra) est sans doute plus abordable (entre 25 et 30 euros minimum la place). Certes, l'effectif de ces clubs est un peu moins alléchant mais l'ambiance y est souvent extraordinaire, surtout à West Ham, club de l'est londonien à forte identité populaire et ouvrière. Craven Cottage, le stade de Fulham, vaut également le détour pour sa célèbre tribune en bois, l'une des dernières du royaume. Loftus Road, l'antre des QPR, place quant à lui les spectateurs tout près du terrain, presqu'à ras de la ligne de touche.

Les clubs de Championship

Cinq clubs du sud-est évoluent dans l'anti-chambre de la Premier League. Trois clubs londoniens (Crystal Palace Millwall Charlton), Watford au nord-ouest de la capitale, et Brighton and Hove Albion sur la côte. La 2e division anglaise est compétitive. Pour preuve, la saison dernière, les trois promus (QPR, Norwich et Swansea) se sont tous maintenus dans l'élite. Le niveau du Championship est également très homogène et les stades sont bien garnis. L'an dernier, Crystal Palace a joué en moyenne devant 15 000 spectateurs à Selhurst Park. Les prix sont également moins élevés qu'en Premier League. A l'Amex, le tout nouveau stade de Brighton and Hove, les places les mieux situées se vendent 39£ (49 euros). 

Le nouveau stade de Brighton and Hove inauguré l'an dernier.
Le nouveau stade de Brighton and Hove inauguré l'an dernier. © Wikicommons


A Millwall, aucun siège ne dépasse les 30£ (38 euros). Il faut dire que ce club des quartiers populaires du sud-est de Londres traîne une très mauvaise réputation : ses hooligans sont considérés à tort ou à raison comme les plus sauvages du pays. Le derby contre le voisin et ennemi juré West Ham est souvent placé à haut risque et mobilise des centaines de policiers.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport royaume-uni international