Solitaire du Figaro : l'espoir Thomas Ruyant

Publié le Mis à jour le
Écrit par Myriam SCHELCHER

Pour la deuxième fois, le skipper dunkerquois Thomas Ruyant est sur la ligne de départ de la Solitaire du Figaro.

Le départ sera donné à Paimpol à 12h50 pétantes. Sur la ligne, 37 marins français et étrangers, un plateau bien relevé, à l'image de cette course unique associant le sens marin aux finesses de la régate au plus haut niveau.

Parmi eux, figure un régional : le  Dunkerquois Thomas Ruyant. Après une première participation l'an dernier où il s'est classé 21ème, le skipper compte bien améliorer ses performances et vise le Top.

Aujourd'hui donc, lui et les 36 autres navigateurs en lice vont larguer les amarres pour la plus longue étape de la Solitaire : 504 milles entre Paimpol et Gijon en Espagne.

Nous l'avons rencontré hier, à l'heure des derniers préparatifs.

Solitaire du Figaro : l'espoir Thomas Ruyant

Après Gigon, Thomas Ruyant espère bien gagner l'arrivée à Cherbourg le 11 juillet, et être effectivement parmi les dix premiers de cette course mythique où les concuurents s'affrontent à armes égales, puisqu'ils naviguent tous à bord du même monocoque Figaro Bénéteau 2.

Solitaire du Figaro : l'espoir Thomas Ruyant (1)

S'il réussit son objectif, le skipper dunkerquois pourra alors se rapporcher de son rêve : disputer la plus grande de toutes les courses : le Vendée Globe, en 2016.