• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

L'équipe de “Meurtres à” en tournage à Dunkerque


Pour la première fois l'équipe de "Meurtres à" a posé ses caméras dans le Nord, à Dunkerque. Le décor de cette nouvelle fiction n'est autre que le Carnaval. Charlotte de Turckheim et Lannick Gautry, les acteurs, ont apprécié l'ambiance des festivités dunkerquoises. 

Par France 3 Nord-Pas-de-Calais

"Bah c'est quoi cette tenue? T'as pas mis ton clet'che? Ton costume!", s'étonne Charlotte de Turckheim, paillettes et fleurs colorées sur la tête. Pour les besoins d'un téléfim policier, l'actrice s'est transformée en véritable Dunkerquoise. Elle y interprète une capitaine, qui fait équipe avec un lieutenant fraîchement débarqué de Paris.

L'histoire : un joggeur agressé est retrouvé pendu... Le deuxième meurtre d'une série qui s'inscrit dans les paysages du Nord, et surtout dans les festivités du Carnaval. Lors du tournage, l'équipe s'est mêlée aux bals et aux bandes. Une découverte pour les deux acteurs principaux. "Je ne savais même pas qu'il y avait un carnaval à Dunkerque, avoue Lannick Gautry, notamment connu pour ses rôles dans les comédies "Nos jours heureux" et "Toute première fois". Dans l'inconscient collectif, le carnaval, c'est Rio, c'est la chaleur, c'est Nice... Je ne savais pas qu'il y avait des carnavals dans les pays froids."

Charlotte de Turckheim, qui a participé au célèbre jet de harengs la semaine dernière, s'enthousiasme pour l'histoire du carnaval : "Au début quand on voit tous ces mecs habillés en femme, on se dit "encore des mecs qui s'habillent en travelos..." Et puis en fait, quand on connait l'histoire et qu'on sait que, pour les marins qui partaient en Islande, c'était très dangereux et qu'ils devaient s'habiller en femme, ça a une autre portée et ça devient très beau, très poétique."

Une première dans le Nord

La collection de fictions "Meurtres à" compte déjà une petite vingtaine de films, tournés dans différentes régions de France... Et une première fois dans le Nord-Pas-de-Calais. "La tonalité va être autour du carnaval et de l'esprit coloré, des contrastes entre ces explosions de couleur et la lumière un peu laiteuse et grisâtre de Dunkerque au mois de février", détaille dans notre reportage Marwen Abdallah, le réalisateur. Sarah Farahmand est aussi conquise par l'ambiance du carnaval : "C'est un évènement très festif, très coloré et joyeux. C'est un véritable exutoire pour tous les Dunkerquois. C'était un contraste intéressant à jouer avec des meurtres qui sont plus glauques, plus tragiques."

Fin du tournage début mars. "Meurtres au carnaval de Dunkerque" devrait être diffusé sur France 3 à l'automne prochain.

Sur le même sujet

Le film "Merci patron !" de François Ruffin a dépassé les 300 000 entrées

Les + Lus