Le LOSC décroche une 6e victoire consécutive contre le Gazélec Ajaccio

Le LOSC déboule dans la course à l'Europe grâce à une sixième victoire consécutive au Gazélec Ajaccio (4-2) et marquée d'un triplé de sa vedette, Sofiane Boufal, samedi pour la 34e journée de Ligue 1.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Lille, 6e,  qui jouait encore le maintien en janvier, n'est plus qu'à 3 points désormais du podium et de son accessit en Ligue des champions ! En outre le LOSC a parfaitement préparé sa finale de Coupe de la Ligue contre le Paris SG, samedi prochain. Le Gazélec lui reste coincé à la maudite 18e place, qui le renverrait en L2. Pourtant, dans ce match à enjeu, les Ajacciens démarraient le mieux et se créaient, d'entrée, deux énormes occasions par Pujol, tiré par le maillot dans la surface de réparation (2e minute) et surtout Boutaib puis Poggi qui butaient sur un grand Enyeama (3e). Le LOSC laissait passer l'orage et ouvrait la marque sur sa première occasion. A la suite d'un centre parfait de Corchia, le milieu Sofiane Boufal ajustait Maury d'une belle reprise (19e). Le gaz accusait le coup tandis que les Nordistes s'enhardissaient.

Images BeIN Sport

Filippi exclu

Sur un nouveau contre, Sidibé offrait un véritable caviar à Eder qui perdait son duel, seul face à Maury (30e). Et sur un nouveau déboulé de Corchia, Benzia trouvait  la barre (39e). Dans cette tourmente, le GFCA avait le mérite de s'accrocher. Il était même récompensé grâce à son attaquant Grégory Pujol qui égalisait sur un service de Boutaib (41e). La seconde période débutait comme la première avec des Ajacciens entreprenants par Boutaib et Poggi. Les Nordistes réagissait par Boufal dont le coup franc obligeait Maury à une belle parade (52e). Le match s'équilibrait entre des Dogues faisant valoir leur technique collective et des Gaziers leur détermination. La rencontre s'animait avec Poggi qui butait sur Enyeama (66e) et, dans la foulée, le deuxième carton synonyme d'exclusion pour Filippi, dernier défenseur sur Boufal (67e).

Les Lillois en profitaient pour reprendre l'ascendant sur des Corses courageux. Amalfitano butait sur Mangane, avant que les Nordistes n'enfoncent le clou en fin de rencontre par Boufal (74e, 84e). Le GFCA avait le mérite de ne rien lâcher et de réduire le score par le défenseur Alassane Touré de la tête (86e). Le mot de la fin était pour Lille avec un but du milieu Pablo Martinez contre son camp sur un centre de Sidibé (88e).
Frédéric Antonetti (entraîneur du LOSC) : "On jouera le coup à fond pour finir le plus haut possible""
"C'est une belle victoire mais elle fut acquise dans la douleur et le score ne reflète pas la physionomie de la rencontre. On a eu, il est vrai, de bonnes périodes mais on a aussi beaucoup souffert contre une équipe du Gazélec qui a su mettre de l'intensité et nous poser des problèmes. On a eu la chance d'avoir Sofiane Boufal dans un grand soir et cela a fait la différence. C'était plus facile à onze contre dix. On a réussi à faire la différence en fin de rencontre. Sofiane Boufal a franchi un palier. Ce soir, il a été un accélérateur de jeu à tout moment. Il est à l'origine de l'expulsion. Il a sans doute marqué un but exceptionnel. On va se préparer pour la Coupe de la Ligue samedi prochain. Pour le reste, on ne fait pas de calcul. On est les invités de la dernière. On jouera le coup à fond pour finir le plus haut possible".