Le Losc durement sanctionné par la ligue de football après les violences du derby Lens-Lille

Si les deux clubs ont écopé d'un point de retrait avec sursis, Lille devra encore payer la facture du derby fatal jusqu'à la fin de l'année. Déjà sanctionné, le club de Lens peut, lui, enfin souffler.

La Ligue de Football Professionnel (LFP) a montré qu'elle n'avait plus envie de rire. Ce 6 octobre, elle a sanctionné les clubs de Lens et de Lille après les graves incidents qui ont émaillé le derby du 18 septembre, à Lens. Lors de la pause, des dizaines de supporters lensois avaient envahi le terrain pour aller en découdre avec le parcage des Lillois, qui avaient arraché des sièges pour les lancer sur des supporters artésiens. Les échauffourées, limitées par l'intervention des CRS, avaient fait six blessés.

Les deux clubs des Hauts-de-France écopent notamment d'un retrait d'un point avec sursis. Ce sursis restera en vigueur pendant un an et tombera "en cas de nouveaux incidents de gravité sensiblement équivalente dans ce délai", a clarifié le président de la commission de discipline. Ce ne sont pas les seules mesures à l'encontre des deux adversaires.

Si Lens a été sanctionné de deux matches à huis clos total, déjà purgés, Lille voit son parcage visiteurs fermé lors des matches disputés à l'extérieur jusqu'au 31 décembre 2021. Seront donc concernés les déplacements à Clermont, Paris, Monaco, Rennes et Bordeaux.

"Nos supporters ne sont jamais sortis du parcage" : Lille fulmine

Une décision très mal vécue par le club lillois et surtout très incomprise, le président Létang profitant des colonnes de l'Equipe pour la dénoncer comme "très surprenante et totalement injuste. (...) Je rappelle que le LOSC n'était pas l'organisateur de la rencontre et que nos supporters ne sont jamais sortis du parcage visiteurs" a-t-il poursuivi, rappelant que le "problème de fond" n'était toujours pas réglé. 

Lens, de son côté, s'est montré soulagé du verdict, non sans rappeler à ses supporters que le club aurait désormais l'oeil sur les plus virulents. "Lourdement sanctionné dans le cadre des mesures conservatoires prises le 20 septembre dernier, le Racing Club de Lens salue la lucidité de la commission de discipline dont le jugement a été fondé sur une analyse approfondie et éclairée du déroulement des faits. Le club, heureux de retrouver très prochainement le public de Bollaert, appelle aux sens de la responsabilité de chacun et continuera à se montrer intransigeant contre tout comportement inadapté au sein de l’antre sang et or."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport