Six supporters blessés, deux interpellations : que s’est-il passé au terme de la première mi-temps du derby Lens-Lille ?

Des incidents ont éclaté lors de la mi-temps du derby du Nord opposant Lens à Lille, samedi 18 septembre. Au total, six personnes ont été blessées et deux supporters interpellés. La LFP annonce qu'une commission de discipline se réunira lundi 20 septembre.

"C’est l’image de la région qui est touchée par ce qui s’est passé". Ces mots ont été prononcés par le directeur général du RC Lens au terme du match face au LOSC remporté 1 à 0 par les Sangs et Or, samedi 18 septembre.  

Arnaud Pouille fait référence aux échauffourées qui ont éclaté à la mi-temps entre supporters lillois et lensois. Au lendemain du derby du Nord, voilà ce que l’on sait. 

Que s'est-il passé ?

Lorsque l’arbitre siffle la fin de la première période, les joueurs des deux équipes regagnent les vestiaires. La suite des événements est racontée par le sous-préfet de l’arrondissement de Lens Jean-François Raffy, présent au stade Bollaert hier soir. "Au moment de la mi-temps, des supporters lillois ont voulu passer au-dessus des grilles pour s’affronter avec des Lensois dans la tribune voisine, les CRS sont intervenus tout de suite. Les Ultras lensois voyant que leurs collègues étaient agressés sont rentrés sur la pelouse pour les protéger, mais les CRS sont intervenus tout de suite, il n’y a pas eu d’affrontement généralisé"

Dans le parcage visiteurs, une poignée des 1 200 supporters lillois a effectivement escaladé les grillages comme le montrent plusieurs vidéos postées sur les réseaux sociaux.

Environ 80 sièges ont été démontés et lancés sur les Lensois, mais également sur les forces de l’ordre. De part et d'autre du grillage, les services de sécurité sont débordés. Au total, la confusion a duré cinq minutes environ avant un retour au calme grâce aux renforts déployés sur le terrain et dans les tribunes.

Au lendemain des échauffourées, impossible de connaître avec certitude l’origine de l’escalade de la tension entre supporters. "L’enquête, confiée au procureur de la République, le dira, précise ce jour la préfecture du Pas-de-Calais. Des personnes pourront être convoquées dans les prochains jours pour être entendues".

Quel bilan ?

Lors de ces affrontements, six supporters ont été blessés et transportés à l’hôpital pour des blessures jugées légères : entorse au genou, luxation d’épaule, traumatisme cervical ou encore fractures.

Parmi eux, un pompier volontaire et arbitre de football. Il était installé avec sa famille dans la tribune Tranin au niveau zéro, à quelques mètres seulement du parcage lillois, lorsqu’il a reçu un siège sur la tête et a perdu connaissance. Après avoir été pris en charge par les secours sur place, il a été transféré à l’hôpital. Après une nuit en observation, il est sorti ce dimanche et a décidé de porter plainte. 

Par ailleurs, deux supporters ont été interpellés et placés en garde à vue : l’un pour violence volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique après avoir délibérément jeté un siège sur un CRS, et l’autre pour détention de fumigène dans l’enceinte du stade.

Le premier sera jugé en comparution immédiate ce lundi 20 septembre. Il risque jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende. 

Quelles suites possibles ?

Au-delà des poursuites judiciaires qui vont être engagées au fur et à mesure de l'évolution de l’enquête, plusieurs sanctions visant les clubs et les groupes de supporters pourraient être décidées par la Ligue de Football Professionnelle (LFP). Certaines pourraient même être appliquées dès ce mercredi, puisque Lens reçoit Strasbourg au stade Bollaert-Delelis.

"La LFP condamne fermement les débordements, l'envahissement du terrain et les violences intervenues lors de la rencontre RC Lens - LOSC Lille".

Communiqué de presse de la LFP publié dimanche 19 septembre 2021

"Tout est possible pour le match contre Strasbourg", a d’ailleurs annoncé Arnaud Pouille, directeur général du RC Lens, au terme de la rencontre. Tribune fermée ? Huis clos total à titre conservatoire ?

Dans un communiqué partagé ce dimanche 19 septembre, la LFP annonce qu'"au vu de la gravité des faits", la Commission de Discipline se réunira dès ce lundi 20 septembre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rc lens football sport losc faits divers justice société