Le LOSC retrouve enfin le chemin de la victoire... mais reste relégable

Pour les débuts de Frédéric Antonetti au Stade Pierre-Mauroy, le LOSC a retrouvé le chemin de la victoire en battant Saint-Étienne (1-0) mais reste relégable, mercredi, à l'issue de la 16e journée de Ligue 1.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Le LOSC, qui restait sur six matches sans succès en championnat (4 nuls, 2 défaites), s'est rassuré et l'a emporté grâce à un but de Yassine Benzia, qui a délivré son équipe d'une superbe reprise de volée à la retombée d'une ouverture lumineuse de Marvin Martin (60e). Malgré cette victoire méritée, les Dogues, qui totalisent désormais 17 points, restent dix-huitièmes, à une longueur du premier non relégable, Bordeaux.



Pour son deuxième match à la tête du LOSC, Antonetti avait opté pour un 4-2-3-1, avec la charnière inédite Stoppila Sunzu-Adama Soumaoro, en l'absence de Marko Basa et Renato Civelli. En attaque, le Corse avait décidé de reconduire le controversé Junior Tallo, qui est sorti sous les sifflets. En revanche, il avait préféré Benzia à Lenny Nangis et il ne doit pas regretter ce choix. Toutefois, ce succès capital n'a pas réussi à masquer les nombreuses carences de son équipe, à commencer par une animation offensive défaillante malgré de bonnes intentions.

Superbe but de Benzia

Moins maladroit qu'à son habitude mais très souvent esseulé, Tallo n'a pas pu peser sur la défense stéphanoise. Heureusement pour le Losc, les Foréziens ont été absents des débats et n'ont obtenu qu'une seule occasion franche, un coup-franc de Valentin Eysseric qui s'est écrasé sur la barre transversale de Vincent Enyeama (42e). A l'inverse, les Nordistes ont beaucoup tenté mais sans beaucoup de réussite, à l'image de l'omniprésent Eric Bauthéac, qui a mis Stéphane Ruffier à contribution (7e) puis a vu sa frappe détournée in extremis par Florentin Pogba (75e). Martin, très en jambes, a manqué de peu le cadre (51e) et sur coup-franc, Benzia a buté sur le gardien stéphanois (56e). Peu après, le meneur de jeu lillois délivrait depuis le rond central une superbe ouverture pour l'ancien Lyonnais, qui, du coin de la surface de réparation, reprenait de volée et lobbait Ruffier (1-0, 60).

Après ce but somptueux, Lille a continué à contrôler le ballon et n'a pas été inquiété par des Foréziens apathiques. Le Losc, qui a enregistré sa troisième victoire de la saison, va désormais devoir confirmer cette embellie et passera un test intéressant samedi sur la pelouse de Caen, le dauphin du Paris SG.

Les réactions

 

Il l'a dit...
Frédéric Antonetti (entraîneur de Lille): "Ca fait du bien, toutes les victoires sont bienvenues, mais c'est surtout l'état d'esprit affiché par les joueurs qui fait du bien. Il y a une juste récompense par rapport à l'investissement des joueurs. Tout le monde a été au service du collectif. On a été plus vers l'avant,
même s'il reste beaucoup de travail. Il nous avait manqué de la profondeur à Angers, et ce (mercredi) soir, au-delà du but, on a eu des appels en profondeur. Il faut persévérer et être capable de répéter ce genre de prestation dès samedi à Caen. C'est difficile de vivre ces moments-là (être relégable, ndlr) et on sait que ça ne va pas s'améliorer en quelques jours. Il va falloir de l'endurance mentale."