LOSC / Antonetti : “Mon mot d'ordre c'est travail, travail et travail”

Frédéric Antonetti et son adjoint Jean-Marie De Zerbi. / © LOSC
Frédéric Antonetti et son adjoint Jean-Marie De Zerbi. / © LOSC

Le nouvel entraîneur du LOSC Frédéric Antonetti a insisté sur la valeur travail lundi dans une interview publiée sur le site internet du club nordiste.

Par avec AFP

"Mon mot d'ordre désormais, c'est travail, travail et travail (...) Le Nord est une région où le travail est l'atout numéro un. Ça me va très bien", a expliqué le technicien corse, qui est arrivé lundi après-midi au Domaine de Luchin et qui sera présenté ce mardi à la presse. Antonetti, qui s'est dit impressionné par la qualité des installations loscistes, s'est déjà mis dans le bain puisqu'il a regardé plus de la moitié des matches de championnat du LOSC afin de préparer au mieux le difficile déplacement à Angers samedi.
Antonetti LOSC
"Je vais analyser les 14 premières journées, le match de coupe de la Ligue. On a cinq entraînements avant ce premier match. Le délai est court mais il faut s'adapter et aller très vite. Le but est de trouver un équilibre car ce groupe vaut beaucoup mieux que son classement actuel (17e, NDLR). C'est une évidence. Je dois tirer le maximum de cet effectif", a-t-il souligné.

Le Corse, qui a précisé qu'il venait accompagné de son fidèle adjoint Jean-Marie De Zerbi, a également expliqué les raisons de son choix. "Lille représente à mes yeux l'un des meilleurs clubs français, même si aujourd'hui, il existe des difficultés sportives avec cette crise de résultats. Le LOSC reste une place forte du football français", a-t-il insisté. "C'est donc à ce titre que je relève le défi. En les regardant jouer, je me suis dit qu'il y avait moyen de faire quelque chose d'intéressant." Enfin, Antonetti est revenu sur ses deux années où il n'a pas exercé depuis son départ de Rennes en juin 2013. "J'aurais pu reprendre avant. Des fois, c'est arrivé trop tôt ou pas au bon moment. Mes deux années d'inactivité m'ont permis de réfléchir. Si cela avait été durant ma première année de relâche, j'en aurais été incapable car il a fallu que je digère mes 20 ans de professionnalisme. Depuis, je me suis refait une santé. J'ai plein d'énergie et d'enthousiasme. J'espère qu'avec ces ingrédients et mon expérience, on réussira tous ensemble ce challenge", a-t-il conclu.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus