• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

LOSC. Recrues, départs, budget... : ce que Gerard Lopez prévoit pour la saison prochaine

Gerard Lopez, en novembre 2018 / © MAXPPP
Gerard Lopez, en novembre 2018 / © MAXPPP

Le président du LOSC évoque l'avenir de son club, toujours 2ème de Ligue 1 et candidat à une place en Ligue des champions. 

Par EM

Dans une longue interview à l'Equipe, Gerard Lopez esquisse les contours de ce que sera la saison prochaine pour le LOSC. Il réaffirme d'abord qu'une qualification en Ligue des champions serait un bonus pour le club dont le "business plan n'est pas basé sur cette participation" : "La qualité du groupe ne sera pas différente selon notre classement. Les noms des recrues sont déjà connus, avec des joueurs qui se projettent vite vers l’avant. La seule différence, c’est que l’on prendrait un cadre de plus si on disputait la C1."

Il affirme également que le LOSC a désormais trouvé son style, offensif, et veut le garder : "Cette saison, ce n’est pas de la chance. On n’a rien volé. On a un style défini. On sait où on va. Les résultats procurent de la fierté. Et une certaine émotivité."
 
Dans l'Equipe ce samedi 9 mars 2019
Dans l'Equipe ce samedi 9 mars 2019


Le président Lopez n'en dit pas plus sur le nom des éventuelles recrues pour la saison prochaine. Et s'attarde surtout sur les départs, les ventes. Il avance un chiffre : 100 M€. "C’est ce qui est prévu. Mais on parle d’autres choses. Clairement. Des besoins du club. Et l’objectif est d’être compétitifs même si nous faisons 100 M€ de ventes. "


Pépé, Mendes, Soumaoro...


Cette semaine, dans le Late Football Club, Gérard Lopez avait parlé en nombre de joueurs vendus. Selon lui, seuls six ou sept joueurs de l’équipe type actuelle seront encore là la saison prochaine.

Le président lillois révèle également que Thiago Mendes et Adama Souamaoro ont refusé de quitter le club cet hiver alors que les offres transmises convenaient au LOSC. 

Une nouvelle fois, il évoque dans l'Equipe, son joueur phare Pépé, qui aurait reçu une offre venue de Chine cet hiver : "80 M€ de transferts et 11 M€ nets annuels de salaire." Il confirme son départ l'été prochain : "On ne sera pas loin de cette somme-là cet été. Le club serait surendetté s’il descendait en L2 comme cela a failli arriver la saison dernière et qu’on devait vendre un paquet de joueurs."
 

"On n'est plus pressés"



Pour Gerard Lopez, tout va bien au LOSC sur le plan budgétaire. Il affirme notamment que la dette remontée au niveau de la holding qui contrôle le club permet d'envisager l'avenir sereinement : "On n'est plus pressés par le temps  (NDLR : pour rembourser)".

Pas de souci non plus pour le FPF (Fair-play financier) de l'UEFA qui fixe des règles plus contraignantes que la DNCG pour les équilibres budgétaires d'un club. Il pense que le LOSC passera facilement cette étape (pour jouer une Coupe d'Europe) : "Pour cette année, oui. Il y a une règle de départ, la reprise d’un club et la création d’un projet. Pour l’année prochaine, on doit mettre en place un business plan. On est déjà en relation avec l’UEFA."



 

Lopez, Manchester et les Football Leaks

Il y a quelques jours, France 3 Hauts-de-France, Médiacités, Mediapart et Der Spiegel révélaient qu'avant de racheter le LOSC, Gerard Lopez et l'actuel directeur général du LOSC, Marc Ingla avaient servi de prête-nom à Manchester City. Ils avaient créé le fonds MPI II,le pour permettre au club anglais d'investir secrètement sur des joueurs en contournant les règles. Suite à ces révélations, l'UEFA  et la Premier League anglaise ont annoncé cette semaine l'ouverture d'enquêtes.

Dans un premier temps, Gerard Lopez avait seulement affirmé sur Canal + que ce fonds n'était pas illégal : "Il n’y a rien d’illégal dans ce qui a été fait. La structure investissait quand les TPO(la tierce propriété) étaient permises. Et ça s’est arrêté quand les TPO ont été interdites. Il n’y a rien de répréhensible, sinon il y aurait des actions judiciaires depuis longtemps"

Dans L'Equipe, Gerard Lopez répond à une question sur ce sujet. Il semble plus prudent en se contentant d'affirmer (comme nous l'avions écrit), qu'il n'était pas un acteur direct de ce projet : "Je ne suis dans aucun mail (des Football Leaks). Je suis partisan de la TPO pour un faible nombre de joueurs que l’on peut sortir de structures. Pas comme certains fonds qui avaient cent joueurs et qui ne s’en occupaient pas. Ça, c’est de l’esclavage moderne."
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Brest-VAFC 2-5

Les + Lus

Les + Partagés