VIDEO. LOSC : deux matches de suspension pour Galtier, quatre matches pour Soumaoro

La décision de la FFF fait suite à la défaite des Dogues contre Rennes, en huitième de finale de la Coupe de France.

L'entraîneur de Lille, Christophe Galtier, sera suspendu pour les rencontres de Ligue 1 à Strasbourg et contre Dijon, la commission de discipline de la FFF l'ayant sanctionné pour des critiques sur l'arbitrage après l'élimination en Coupe de France face à Rennes.
 
Le technicien avait pesté contre l'expulsion de son capitaine Adama Soumaoro survenue après un duel avec un Rennais, évoquant la "drôle d'interprétation" de l'arbitre lors du huitième de finale perdue (1-2) en Bretagne.

 

Trois matches, dont un avec sursis

Réunie jeudi, la commission de discipline de la FFF lui a infligé "3 matches de suspension dont 1 avec sursis pour son comportement", selon un communiqué publié vendredi par la Fédération.

La sanction prend effet à partir du 18 février, est-il précisé. En conséquence, Galtier sera sur le banc de Lille pour la réception de Montpellier dimanche (15h00), mais suspendu pour le déplacement à Strasbourg le 22 février et contre Dijon à domicile 3 mars.

 

Quatre matches pour Soumaoro

Quant à Soumaoro, il écope de "4 matches de suspension", une sanction "effective depuis le 7 février". Le capitaine lillois était suspendu à Guingamp la semaine dernière, il ne jouera donc pas les matches contre Montpellier, Strasbourg et Dijon.

Les décisions de la commission de discipline peuvent faire l'objet d'un appel, non suspensif.

 

Le réaction de Galtier

Le coach lillois n'a pas mâché ses mots, ce vendredi matin en conférence de presse, contre cette sanction qu'il trouve "disproportionnée" et "incompéhensible".
 

Et d'ajouter : "Hier, quand je suis entré en commission de discipline, évidemment j'avais toute la commission et son président devant moi. On m'a dit : ‘Monsieur Galtier soyez à l’aise vous rentrez pas dans un tribunal. Vous êtes pas là pour être jugé.’ Non, c'était un peloton d'exécution. J’aurais préféré qu’n me dise précisément où j’allais plutôt que de me mentir."

L'entraîneur, à qui on "reproche des paroles envers [l'entraîneur rennais] Julien Stephan, des propos dégradants" estime toutefois que "ce qui est le plus embêtant, c'est la durée de suspension d'Adama".