• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Migrants : un réseau de passeurs albanais démantelé à Dunkerque

Les passeurs faisaient passer les migrants dans des camions "complices. / © AFP
Les passeurs faisaient passer les migrants dans des camions "complices. / © AFP

Un réseau de passeurs albanais a été démantelé à Dunkerque (Nord), où trois personnes ont été condamnées vendredi à des peines de prison ferme.

Par AFP

"Trois personnes impliquées dans un réseau d'aide à l'immigration vers la Grande-Bretagne ont été arrêtées mardi et mercredi puis jugées en comparution immédiate vendredi", a indiqué cette source à l'AFP. Le réseau a été démantelé par les hommes de la Brigade mobile de recherches (BMR) de la police aux frontières de Lille. Parmi eux, "deux cousins de nationalité albanaises" étaient en charge du "recrutement des clients, tous albanais, candidats à l'immigration britannique", a ajouté cette source. Ils étaient "en relation avec un commanditaire implanté en Angleterre".

Ces passeurs permettaient ensuite à ces ressortissants albanais, avec "la complicité des chauffeurs routiers", de se "rendre en Angleterre en se cachant dans des camions", a poursuivi cette source. La traversée coûtait entre "6.500 euros et 7.000 euros" pour une personne, dont "3.000 étaient destinés au chauffeur".

40 passages depuis fin juin

Depuis le début du trafic, qui a commencé fin juin, "une quarantaine de passages de migrants vers le Royaume-Unis ont été reconnus par les passeurs", représentant "une somme globale d'environ 100.000 euros", a détaillé cette source policière. La troisième personne condamnée est un Français, gérant d'un hôtel à Dunkerque, où des migrants étaient logés avant de rejoindre l'Angleterre.

Les trois personnes ont été jugées en comparution immédiate au tribunal de grande instance de Dunkerque. L'un des deux passeurs albanais a été condamné à trois ans de prison ferme, 5.000 euros d'amende et à une interdiction du territoire français pendant cinq ans et l'autre à 18 mois de prison ferme et à une interdiction du territoire français pendant deux ans. Le tenancier de l'hôtel a été condamné à deux ans de prison ferme et à une interdiction de gérance pendant cinq ans.

En août, six passeurs avaient déjà été mis en examen pour leur implication dans un trafic de ressortissants albanais à Calais vers la Grande-Bretagne à bord de camions.

A lire aussi

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus