Mois sans tabac : en novembre, vous arrêtez ?

L'opération "Mois sans tabac" va être lancée en novembre pour la deuxième année. Un dispositif pour arrêter de fumer collectivement particulièrement pertinent dans les Hauts-de-France, la deuxième région française où l'on fume le plus. 

Cette année, le dispositif "Mois sans tabac" est connecté : les participants peuvent se soutenir par des groupes de discussion Facebook
Cette année, le dispositif "Mois sans tabac" est connecté : les participants peuvent se soutenir par des groupes de discussion Facebook © Max PPP
Venue du Royaume-Uni, l'opération "Mois sans tabac" débutera mercredi 1er novembre. Au cœur du dispositif, encourager les fumeurs à arrêter pendant un mois, avec l'idée que l'union fait la force. 

Les Hauts-de-France, deuxième région où l'on fume le plus 


Une initiative bienvenue dans la région, la deuxième qui compte le plus de fumeurs après le Grand-Est, avec 30,9% d'accros au tabac, contre 28,8% pour la moyenne nationale. La région compte 1,4 millions de fumeurs, dont la moitié déclarent vouloir arrêter de fumer

Par ailleurs, selon une étude de l'Institut national du cancer relayée par Sciences et Avenir, la région est légèrement plus touchée par les cas cancers du poumon que la moyenne. 

"Arrêter pendant un mois multiplie par cinq les chances d'arrêter définitivement", c'est le slogan du dispositif mené en collaboration avec l'agence sanitaire Santé publique France et l'Assurance maladie.


##fr3r_https_disabled##

Concrètement, cette nouvelle édition insiste davantage sur l'aspect collectif. Les participants rejoignent des équipes régionales ou thématiques, au sein desquelles ils peuvent communiquer et se soutenir par des groupes de discussion sur Facebook. Ces groupes sont animés par Santé publique France. Il est aussi possible de créer sa propre équipe.

##fr3r_https_disabled##

Un kit d'accompagnement est à télécharger, il contient notamment une roue pour calculer les économies réalisées. 

Dans la région, 17 500 personnes s'étaient inscrites sur le site l'année dernière et 177 actions locales avaient été recensées. L’application mobile développée par l’Assurance Maladie et Santé publique France en partenariat avec la Société Francophone de Tabacologie avait été téléchargée 5 845 fois.

Cette année encore, de nombreuses initiatives d'accompagnement auront lieu dans toute la région, dont vous pourrez trouver ici le détail. Et si vous n'êtes pas convaincu, on vous rappelle que c'est aussi en novembre qu'aura lieu la première des six hausses prévues du prix du tabac, qui amèneront le paquet de cigarettes à 10 euros d'ici fin 2020. 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société consommation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter